mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: LibertyLettre commune des habitants de Liberty au Secrétaire général de l’ONU, au...

Lettre commune des habitants de Liberty au Secrétaire général de l’ONU, au secrétaire d’Etat américain et au HCR

4e attaque à la roquette sur Liberty – N°14

Appel à une enquête indépendante de l’ONU, à la libération des 7 otages et à un minimum de sécurité

A la suite de la quatrième attaque à la roquette sur Liberty le 26 décembre, l’ensemble des habitants du camp ont écrit une lettre commune au Secrétaire général de l’ONU, au Secrétaire d’Etat américain et au HCR, disant que cette attaque s’est passée juste après le voyage de Nouri Maliki en Iran pour obtenir le soutien du régime des mollahs à un troisième mandat de Premier ministre. Quelque 60 roquettes de 107 mm ont été tirées sur Liberty, ainsi que 8 missiles de 280mm. En tout 38 points d’impact ont été constatés et enregistrés par des observateurs de l’ONU, dont trois de missiles de 280mm d’une puissance de destruction 20 fois supérieure aux roquettes de 107mm.

Dans leur lettre, les habitants de Liberty écrivent : « Cette attaque qui a tué trois habitants et blessé 71 autres dans un secteur hautement contrôlé par le gouvernement irakien avec une présence militaire et sécuritaire très élevée, montre clairement qu’elle était impossible sans une coordination préalable à un haut niveau avec le gouvernement. »  Ils ajoutent : « Cette attaque survient alors qu’une enquête indépendante n’a pas été menée sur le massacre du 1er septembre et que le gouvernement irakien continue de refuser de libérer les sept habitants enlevés au camp d’Achraf. »

Les habitants de Liberty poursuivent : « Malheureusement, l’ONU n’a jamais tenu le gouvernement irakien responsable des massacres répétés dans les camps d’Achraf et Liberty ces dernières années, malgré l’existence de preuves et de documents. Avec l’ONU qui tourne le dos, spécialement sur le rôle du pouvoir irakien dans le massacre du camp d’Achraf le 1 septembre 2013, ce gouvernement l’interprète comme un feu vert pour continuer ses crimes contre les habitants. »

Les habitants demandent à l’ONU et aux USA :
«1 – De faire les préparatifs nécessaires pour une enquête indépendante de l’ONU sur le massacre du 1er septembre à Achraf et l’attaque à la roquette du 26 décembre sur Liberty.
2- D’appeler vigoureusement le gouvernement irakien à relâcher les 7 otages enlevés à Achraf comme l’ont déclaré les Rapporteurs de l’ONU.
3- D’obliger le gouvernement irakien à ne pas bloquer la fourniture des équipements nécessaires à la sécurité de Liberty. »

Les habitants insistent sur le fait que ces équipements sont : « Le retour des 17.500 murs de protection en T; le transfert de suffisamment d’abris en béton dans le camp, le transfert des casques et gilets de protections des habitants et des équipements médicaux d’Achraf à Liberty ; l’autorisation de construire à Liberty pour élever des bâtiments qui seront au moins invulnérables aux éclats d’obus, spécialement pour les malades ; construire et installer des doubles toits sur les baraquements à Liberty avec des équipements achetés à nos frais, et agrandir la surface du camp afin de réduire la densité de la population et le degré de vulnérabilité. »

« Les pertes à Liberty auraient été bien moindres, si ce minimum avait été fourni et il a été demandé des centaines de fois aux autorités américaines, onusiennes et irakiennes depuis la premier attaque à la roquette en février 2013. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 31 décembre 2013