jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésLes services américains alertent sur le terrorisme parrainé par l’Iran

Les services américains alertent sur le terrorisme parrainé par l’Iran

Iran terrorismCNRI – Comparé au septembre 2011, les États-Unis sont actuellement confrontés à « un plus large éventail de menaces de la part d’une plus grande variété de groupes terroristes », a avertit le directeur du « Centre national de lutte anti-terrorisme » basé à Washington.

Nicolas Rasmussen a déclaré récemment à la Commission des Renseignements du Sénat américain : « Il y a 13 ans, Al-Qaïda a été la principale menace pour les Etats-Unis, mais maintenant le danger vient aussi des « loups solitaires », du Daech et des terroristes parrainés par le régime iranien. »

Selon Rasmussen, la guerre interconfessionnelle entre sunnites et chiites en Irak et en Syrie a été exploitée par le régime iranien, lequel soutient les groupes extrémistes chiites qui sont également considérés comme une menace contre les Etats-Unis.

Il a ajouté : « Nous sommes actuellement très exposés au risque d’attaques fomentés par des individus violents et extrémistes résidant aux Etats-Unis qui seraient inspirés par Daech, mais pas nécessairement dirigés par Daech. »

Le Centre National de lutte anti-terrorisme (NCTC) est un organisme du gouvernement américain qui dirige les actions anti-terroristes au niveau national et international.

Ce centre réunit des spécialistes au sein d’autres organismes fédéraux, notamment la CIA, le FBI et le ministère de la Défense.
Depuis 1984, le régime des mollahs en Iran a régulièrement été désigné comme un parrain du « terrorisme d’Etat ».

Le dernier rapport annuel des services américains de lutte anti-terroriste précise : « En 2013, l’Iran a parrainé le terrorisme international à travers la Force Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique (Pasdaran), son ministère des Renseignements et de la Sécurité, et le Hezbollah libanais qui est allié de Téhéran et qui reste une menace importante pour la stabilité du Liban et de la région. »

« Le gouvernement américain a poursuivi ses efforts pour lutter contre les opérations terroristes parrainées par le régime iranien, via des sanctions et d’autres instruments juridiques », souligne le rapport.

Il ajoute : « En 2013, les milices chiites ont continué à menacer la sécurité de l’Irak et ont notamment été accusées de plusieurs attaques contre les membres des Moudjahidine du Peuple résidants au Camp Liberty, situé près de Bagdad. »