mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieLes sanctions frappent les importations d'essence du régime iranien (Financial Times)

Les sanctions frappent les importations d’essence du régime iranien (Financial Times)

 CNRI – Le ministre du Pétrole du régime iranien a déclaré que les importations d’essence ont chuté à leur plus bas niveau en plus d’une décennie en raison des sanctions internationales, rapporte le Financial Times lundi.

Selon le quotidien, il a déclaré que les importations d’essence du dernier mois iranien, se terminant le 22 septembre, «avaient chuté à 0,8 millions de litres, par rapport à 23 millions de litres il y a quelques mois. »

Le Financial Times a ajouté que «Vitol, Trafigura et Glencore sont parmi les sociétés commerciales qui ont cessé de vendre de l’essence à l’Iran au printemps en raison de la menace de sanctions américaines. »

Le nouveau niveau d’importation combiné au pétrole raffiné dans les usines pétrochimiques laisserait le régime iranien avec un déficit d’approvisionnement d’environ 7 millions de litres mensuels pour la demande nationale, selon le journal.

Il a ajouté que certains analystes pétroliers croient que l’essence produite dans les usines pétrochimiques coute au moins 15 fois plus que l’essence produite dans les raffineries. Cela peut tout au plus être une solution à court terme pour le régime.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe