vendredi, septembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes pressions de l'Iran pour réprimer et faire taire son opposition en...

Les pressions de l’Iran pour réprimer et faire taire son opposition en Europe ne doivent pas être tolérées

Les pressions de l'Iran pour réprimer et faire taire son opposition en Europe ne doivent pas être tolérées

Communiqué de presse
Bruxelles – 5 avril 2016

Le gouvernement iranien, a annulé la visite du président Rohani en Autriche le 30 mars pour des « motifs de sécurité », quelques heures à peine avant son vol. Cette demande a été immédiatement rejetée par le président autrichien, Heinz Fischer, qui a dit qu’il n’y avait aucun problème de sécurité. Quelques jours plus tard, le puissant président du parlement iranien, Ali Larijani, a déclaré que la visite de Rohani avait été annulée en raison d’une manifestation de la principale opposition, l’OMPI.

Larijani a noté que le gouvernement autrichien avait refusé la demande du président iranien d’annuler l’autorisation du rassemblement de l’OMPI.

Le 30 mars, le journal autrichien Die Presse avait cité des sources diplomatiques autrichiennes, rapportant que le gouvernement iranien avait demandé à l’Autriche d’empêcher une manifestation au cours de la visite de Rohani à Vienne. Mais le gouvernement autrichien (…) avait refusé la demande. Heinz Fischer, Président de l’Autriche, a déclaré : « nous avons pris toutes les précautions de sécurité nécessaires, mais l’Autriche ne peut pas interdire des rassemblements et des manifestations. Le droit de réunion est profondément ancrée dans la constitution autrichienne (…) Un rassemblement ne peut pas être interdit dans notre démocratie ».

Les Amis d’un Iran Libre au Parlement européen félicite le gouvernement autrichien de ne pas avoir accepté cette demande anti-démocratique de l’Iran. Nous condamnons fermement ces pressions diplomatiques qui veulent faire taire les dissidents iraniens à l’étranger.

Depuis que M. Rohani est devenu président en 2013, plus de 2300 personnes ont été pendus, dont 1 000 en 2015, ce qui rend l’Iran détenteur du record du plus grand nombre d’exécutions par habitant au monde. Les femmes ont été réprimées pour voilage inapproprié et beaucoup de femmes activistes ont été emprisonnées.

Nous avons appelé à plusieurs reprises les gouvernements européens à conditionner leurs relations avec l’Iran à l’arrêt des exécutions et à un net progrès sur les droits de l’homme. Malheureusement, le peuple iranien et l’opposition ne sont pas autorisés à exprimer librement leur opinion en Iran. Cependant, nous ne pouvons pas permettre à la répression du régime à l’intérieur du pays de s’étendre aux capitales européennes.

Le refus du gouvernement autrichien d’accéder à la demande du régime iranien devrait être un exemple pour tous les Etats membres de l’UE lorsqu’ils traitent avec des dictatures comme celle de l’Iran.

Gérard Deprez membre du parlement
Président, Amis d’un Iran Libre
Parlement européen

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe