samedi, décembre 10, 2022
AccueilActualitésLes pasdaran iranien ont placé des fonds secrets dans des banques de...

Les pasdaran iranien ont placé des fonds secrets dans des banques de pays asiatiques

Kyodo News International : « Les Gardiens de la Révolution iranienne [pasdaran] sont soupçonnés d’avoir placé des fonds secrets dans diverses parties du monde, notamment en Corée du Sud et en Malaisie, et de contourner ainsi les sanctions internationales  [mises en place contre le régime iranien]», ont déclaré dimanche (4 mai) les personnes proches du dossier.
« Le Département du Trésor des États-Unis a étudié les détails de ce qu’il considère comme un cas possible de blanchiment d’argent par les pasdaran et a l’intention de sanctionner une société iranienne liée aux pasdaran », ont-ils ajouté.

« Petrosina Arya, une société basée à Téhéran et liée aux pasdaran, a déposé une somme de  plus d’un milliard de dollars sur un compte dans une importante banque sud-coréenne », a déclaré une source diplomatique à Kyodo News.
« Les pasdarans qui ont été lourdement armés par les dirigeants du régime iranien ont créé des sociétés écran après que le Conseil de sécurité de l’ONU a mis en place des sanctions contre deux sociétés affiliées aux pasdaran (dans la résolution numéro 2010 concernant les programmes nucléaires de l’Iran », a précisé cette source.
« La société écran susmentionné est lié à Sepanir d’Iran (une filiale de Khatam al-Anbiya, la plus grande entreprise de construction en Iran et appartenant au Corps des gardiens de la Révolution d’Iran). Cette entreprise a déposé sur ses comptes d’épargne plus de 1,3 milliards de dollars durant le troisième trimestre de 2013 », a dit la source.
« Cette entreprise a également des comptes bancaires en Malaisie et dans les anciennes Républiques soviétiques », a ajouté la source.
« Les informations révélées laissent penser que l’Iran a placé des fonds dans plusieurs pays, notamment des pays asiatiques, afin d’échapper à une surveillance étroite mise en place par les autorités financières américaines et européennes », a déclaré la source.
« Le Conseil supérieur de la sécurité d’Etat qui est une institution définissant la politique de l’Iran dans le domaine des programmes nucléaires, a organisé un système pour contourner les sanctions internationales », selon la source.
Un rapport classifié de la SNSC, daté du 30 avril 2013, montre le Conseil susmentionné a ordonné à tous les organismes clés en Iran de coopérer avec KAA et de changer les noms de leurs filiales dans les contrats et les autres documents d’affaires, afin de cacher les activités de l’entreprise.
« La Banque centrale de l’Iran joue un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de cette directive », selon la même source.
Un porte-parole du Département du Trésor des Etats-Unis a refusé de commenter ces allégations, mais a déclaré que ce Département « a déjà émis des avertissements sur les efforts déployés par le gouvernement iranien qui se livre à des pratiques trompeuses pour échapper aux sanctions américaines et internationales. »
« Nous avons des contacts réguliers avec nos partenaires internationaux et nous continuons nos discussions avec eux pour appliquer les sanctions mises en place contre le régime iranien », a déclaré le porte-parole.
Département du Trésor des Etats-Unis a annoncé les noms de plusieurs compagnies qu’il considère comme des compagnies liées aux pasdaran. Ces compagnies seront sanctionnées, même après l’accord signé en novembre 2013 à l’issu des négociations entre l’Iran, les Etats-Unis et d’autres pays dans le cadre duquel l’Iran a accepté de suspendre ses programmes nucléaires, notamment l’enrichissement de l’uranium.
Traduit de l’anglais

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe