mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes paroles de paix et d'amour du Prophète ont été détournées par...

Les paroles de paix et d’amour du Prophète ont été détournées par les mollahs en Iran – Robert Torricelli

CNRI – Le détournement des paroles du Prophète Mohammad et du Coran par le régime iranien pour se maintenir au pouvoir constitue en soi un «blasphème», a déclaré l’ancien sénateur américain Robert Torricelli lors d’une conférence à Paris.
 
Le régime des mollahs a «volé et avili » la foi islamique, a déclaré M. Torricelli dans une conférence de pays arabes et islamiques à l’occasion du mois sacré du Ramadan.

Lors de cette conférence qui s’est tenue près de Paris le 3 août et à laquelle Mme Maryam Radjavi est intervenue, des délégations de 30 pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ont souligné la nécessité de se solidariser contre la dictature de Téhéran, parrain du terrorisme et le principal facteur de discorde et de guerre entre les musulmans.
 
Dans son intervention, Robert Torricelli a déclaré : « La parole de Dieu peut être parfaite, mais son interprétation humaine ne l’a jamais été. Je suis venu ici ce soir, bien que je ne sois pas de votre foi, mais avec une simple doléance : alors que vous vous battez pour libérer vos pays, alors que vous vous battez pour retrouver vos patries, reprenez votre foi parce que l’islam vous a été volé tout comme la liberté de vos nations.

« Les paroles de paix et d’amour du Prophète ont été détournées par les mollahs, des dictateurs et des tyrans. Cela n’aurait pas dû arriver et ça ne doit pas durer.
 
« Nous menons toujours ce combat dans le christianisme pour concilier des paroles de paix et d’amour avec la réalité de la guerre et de la haine. Ce combat dure depuis des décennies. Ce combat continue maintenant au sein de l’islam.
 
« Il n’est pas nécessaire, mes amis, d’être musulman pour savoir que le Coran n’approuve pas la torture ou le meurtre. Il n’est pas nécessaire de connaître le Coran pour savoir qu’il ne justifie pas le monopole du pouvoir politique.
 
« Il n’est pas nécessaire de connaître le Coran pour savoir que celui-ci ne justifie pas l’esclavage des femmes. En effet, le Prophète a dit exactement le contraire.
 
« Les vies des mollahs sont un blasphème envers le Prophète. L’utilisation du Coran pour conserver le pouvoir politique est un blasphème contre Dieu. » 
 
M. Torricelli a également salué la longue lutte des opposants iraniens qui souffrent dans les camps d’Achraf et Liberty, ajoutant : « Il existe un lieu où les Perses vivent dans la vérité du Prophète. Ils ne sont pas soumis au pouvoir des mollahs qui leur ont volé la foi, détourné et humilié le Prophète. Ils se trouvent dans ces deux petits camps où la liberté brûle toujours d’une lumière éclatante ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe