mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes Irakiens continuent de condamner le blocus d'Achraf

Les Irakiens continuent de condamner le blocus d’Achraf

Sakeh MutlakCNRI – Un haut responsable politique irakien et une association de juristes des droits de l'homme en Irak ont condamné dans des déclarations séparées le blocus du camp d’Achraf, selon le quotidien arabe Az-Zaman.

Cette semaine, dans un acte intolérable s’ajoutant à une longue série d’autres contre Achraf, le Comité irakien chargé de réprimer le camp, où vivent 3.400 membres de l’OMPI la principale opposition iranienne, a empêché l’entrée de quatre camions de produits de première nécessité.

Saleh Mutlak, un haut dirigeant de la coalition al-Irakiya et Secrétaire général du Mouvement national irakien, avec l’Association indépendante des juristes pour la défense des droits de l'homme en Irak ont condamné le comité de répression et appelé l'ONU et le gouvernement des États-Unis à garantir la protection et les droits des résidents comme des «personnes protégées» en vertu de la Quatrième Convention de Genève.

Selon Az-Zaman International, «l'Association des juristes indépendants de défense des droits de l'homme en Irak a publié une déclaration exhortant les délégations internationales, le Parlement européen, le Congrès américain, les organisations de droits humains et les Nations unies à intervenir afin de garantir la sécurité et le respect des droits des résidents et de veiller au respect  [par l'Irak] des Conventions de Genève et du droit international. »

Le quotidien a ajouté : « M. Saleh Mutlak, un chef de file de la coalition al-Irakiya, a souligné l'impératif de reconnaître les droits des résidents d'Achraf en conformité avec la IVe  Convention de Genève et d'assurer leur protection par l'ONU. Il a souligné que les résidents doivent être protégés sur la base d’obligations légales et que les États-Unis ont le devoir d'assurer cette protection. »

Az-Zaman a également écrit que «le Dr. Mutlak qualifie les provocations contre Achraf et les attaques contre ses habitants d’exemples de crimes contre l'humanité et contraires aux enseignements de l'Islam. »

«Le blocus d’Achraf doit être levé et les résidents doivent être traités conformément aux valeurs islamiques et arabes », ajoute le quotidien en citant le Dr Mutlak.