mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLes Irakiens continuent à condamner la dernière attaque menée contre Achraf

Les Irakiens continuent à condamner la dernière attaque menée contre Achraf

CNRI – Des chefs de tribu et des parlementaires irakiens continuent à dénoncer la dernière attaque contre le camp d’Achraf, qui abrite plusieurs milliers d’opposants politiques iraniens en Irak. Dimanche, un député irakien a mis en avant qu’avec l’agression du 7 janvier contre Achraf, le régime iranien avait soulevé un vif ressentiment de la population de Diyala contre Téhéran.

Il a déclaré que les agents de renseignements des mollahs et leurs affidés cherchent à « contaminer » le climat politique de la province Il a appelé les autorités provinciales et la population à dénoncer les activités sinistres de ce régime.

Le camp d’Achraf, qui abrite 3 400 membres de la principale organisation de l’opposition, les Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI), a été la cible d’une agression le 7 janvier par les agents du régime et les forces aux ordres du bureau du premier ministre irakien.

D’après l’agence de presse Iraq for All, les tribus de la plupart des provinces irakiennes ont vigoureusement fustigé les agents qui ont trahi leur pays en se mettant à la solde du régime iranien. Les agents soudoyés sont dirigés par l’ambassade des mollahs à Bagdad. Selon l’agence, les tribus ont alerté  contre les conséquences négatives de ces mesures « méprisables ».

L’agence de presse a également rapporté qu’un dirigeant tribal, le cheikh Ali Fars al-Doleimi, a exprimé son inquiétude et mis en garde le régime contre toute ingérence en Irak. Il a ajouté : « Les résidents d’Achraf sont soutenus par les Nations Unies ».

Le cheikh Feyssal Houm al-Nadawi de la tribu Néda a déclaré : « L’ingérence de l’ambassade du régime dans les affaires intérieures de l’Irak est dangereuse. Ceux qui ont perpétré l’attaque du 7 janvier contre le camp d’Achraf sont des traîtres et des mercenaires ».

Le cheik Sabar Abdolaziz Sakar des tribus Jabour du sud de l’Irak a envoyé un message aux tribus de Diyala, où se situe Achraf, disant que le silence n’était plus une option quand il s’agit d’insultes et de mensonges des mollahs sur la province.

« Je vous exhorte à stopper ces voyous organisés par l’ambassade du régime iranien contre Achraf et à expulser de votre province ceux qui ont des liens avec le régime iranien » a-t-il dit aux dirigeants tribaux de Diyala.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe