vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieLes industries iraniennes en proie à une sérieuse baisse des investissements

Les industries iraniennes en proie à une sérieuse baisse des investissements

Les industries iraniennes en proie à une sérieuse baisse des investissements

CNRI – Les nouvelles statistiques publiées par le ministère de l’Industrie du régime iranien sur les indicateurs industriels indiquent que le processus d’investissement dans l’industrie iranienne a diminué de 18%.

Selon Mashreq News, sur la base des statistiques publiées par le ministère de l’Industrie au premier trimestre de l’année 2017, au total, plus de 56 773 milliards de Rials de capitaux ont été débloqués pour une licence d’exploitation industrielle, soit 18% de moins que l’année dernière pour la même période.

Les statistiques indiquent également qu’au cours de la même période de l’année précédente, les capitaux alloués à la licence d’exploitation industrielle dépassaient les 69.383 milliards de Rials.

Plus tôt, Mohammad Mohammad-Pur, responsable de l’Organisation des mines de l’industrie et du commerce de Mazandaran, a déclaré à l’agence de presse IRNA : « Le délai assez long pour l’obtention des permis, l’imposition de pression hors-norme, l’importation de produit, la modification des règlementations, les propos irresponsables de certains responsables affiliés ou pas, les lois et ratios pour les taux d’intérêt variables, la stabilité du taux de change et le manque d’infrastructures, sont autant de défis qui se posent à l’investissement dans le pays. »

Les problèmes bancaires représentent l’un des problèmes les plus importants auxquels l’Iran est confronté pour attirer des investisseurs vers tous les secteurs de l’économie, y compris le secteur industriel. Beaucoup de grandes banques mondiales hésitent à coopérer avec l’Iran et ont suspendu toute négociation avec le pays.

Selon l’agence de presse officiel Mehr, Hossein Salimi, membre de la Commission des investissements étrangers de l’Organisation pour l’investissement et l’assistance technique, a déclaré le 5 septembre 2017 : « Les principales banques européennes s’inquiètent du lien avec le système bancaire iranien, et les négociations bancaires entre l’Iran et les principales banques mondiales stagnent. »

Ce membre du Conseil des investissements étrangers a ajouté : « Avec la publication de certains rapports de Swift selon lesquels certaines entreprises collaborant avec l’Iran se sont vues imposer des amendes, les négociations ont ralenti, et les principales banques européennes craignent la reprise des sanctions bancaires contre l’Iran et l’imposition de restrictions et d’amendes par les États-Unis. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe