mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes gardiens de la révolution dirigent l'ambassade d'Iran à Bagdad, affirme un...

Les gardiens de la révolution dirigent l’ambassade d’Iran à Bagdad, affirme un groupe d’opposition

Associated Press, Bruxelles  – Les gardiens de la révolution iraniens utilisent l’ambassade d’Iran à Bagdad pour coordonner des opérations secrètes en Irak, affirme un groupe d’opposition iranien. Mohammad Mohadessine, un porte-parole du Conseil national de la Résistance iranienne, ou CNRI, basé à Paris, a également dit que les gardiens s’étaient emparés de certaines des sociétés les plus lucratives de l’Iran et profitaient du commerce avec l’Union européenne.

« Le régime iranien est dirigé par de hauts officiers (des gardiens de la révolution) et leur rôle s’accroît », a dit Mohadessine dans un communiqué reçu samedi.

Jeudi, les Etats-Unis ont imposé de nouvelles sanctions radicales  contre le Corps des gardiens de la révolution, une unité majeure du ministère de la Défense de l’Iran, à cause du soutien présumé de Téhéran pour le terrorisme et les ambitions d’armes nucléaires. L’interdiction a visé trois des plus grandes banques d’Iran et huit personnes que Washington dit être engagés dans le commerce de missiles et le soutien aux groupes extrémistes partout au Moyen-Orient.

Maryam Radjavi, la dirigeante du CNRI, s’est réjouie de la mesure de Washington, la décrivant comme « indispensable pour contrecarrer l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme dans la région du Moyen-Orient ».

Mohadessine a prétendu que les gardiens ont fait de l’ambassade d’Iran à Bagdad « le centre le plus important de coordination de ses  activités terroristes et de renseignements contre des forces de la coalition ».

Il a nommé quatre diplomates à l’ambassade qui, a-t-il dit, sont de hauts officiers des gardiens, y compris l’ambassadeur, Kazemi Qomi, a dit Mohadessine.

"Ils sont directement chargés de surveiller le transfert des cargaisons d’armes et de munitions … de l’Iran aux forces à leur solde en Irak."

Un responsable de l’ambassade d’Iran à Bruxelles a refusé de commenter les déclarations de Mohadessine.

Il n’était pas possible de vérifier de manière indépendante ce qu’affirmait le CNRI, mais le groupe a fourni des informations relativement précises sur des événements en Iran ces dernières années, y compris des détails sur le programme nucléaire secret du pays.

Le CNRI est l’aile politique des Moudjahidine du peuple d’Iran, un groupe d’opposition qui préconise le renversement du gouvernement de Téhéran. Les Moudjahidine ont été désignés comme un groupe terroriste par l’Iran, les Etats-Unis et l’Union européenne.

"Au fil des ans (les gardiens) ont créé des sources financières qui ne tombent pas sous le contrôle du gouvernement," a dit Mohadessine.

Parce que de grandes parties des exportations non-pétrolières de l’Iran et des importations sont menées par des sociétés contrôlées par les gardiens, « une majeure partie des 40 milliards de dollars du commerce avec l’UE se fait aujourd’hui avec les gardiens, leurs filiales et leurs sociétés écrans. »

Mais Christiane Hohmann, la porte-parole du Commissaire aux Relations Externes de l’UE Benita Ferrero-Waldner, a noté que le bloc des 27 nations n’avait pas augmenté les sanctions de l’Iran.

« Aucun embargo économique n’ été mis en place contre l’Iran ni aucune sanction économique, (mais) il y a des restrictions à l’exportation en ce qui concerne des marchandises à double utilisation",  a dit Hohmann.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe