mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLes Etats-Unis prennent en défaut l'attaque irakienne ayant tué des opposants iraniens

Les Etats-Unis prennent en défaut l’attaque irakienne ayant tué des opposants iraniens

Grève de la faim et action d'Américano-Iraniens devant la Maison Blanche en défense d'AchrafAprès s’être peu exprimées sur l’incident survenu le mois dernier au camp d’Achraf, lieu de résidence des Moudjahidine du peuple, les autorités américaines la qualifie de « tragédie évitable ». Les Etats-Unis ont listé ce groupe comme organisation terroriste.

Le Los Angeles Times, 14 août – L’administration Obama a critiqué cette semaine les forces de sécurité irakiennes en disant qu’elles avaient tenté le mois dernier d’établir n’importe comment un poste de police à l’intérieur d’un camp de réfugiés d’opposants iraniens, entraînant des affrontements qui ont coûté la vie à au moins huit réfugiés.

Selon des organisations humanitaires, plusieurs opposants iraniens ont été grièvement blessés et 36 d’entre eux sont détenus par les Irakiens. Ils courent le risque d’être renvoyés de force en Iran où ils seront vraisemblablement exposés à de mauvais traitements.

Les autorités américaines s’étaient peu exprimées sur ce raid. Le Département d’État vient d’appeler cela « une tragédie évitable ».  P.J. Crowley, le porte-parole du Département d’État a déclaré jeudi que la tentative irakienne de prendre le contrôle du camp « n’a pas été bien exécutée ».

« Nous comprenons que ce qui s’est passé a été une erreur », a déclaré Crowley.  « L’Irak a essayé d’étendre sa souveraineté sur le camp d’Achraf. Nous avons compris ce qu’ils essayaient de faire. Ils ne l’ont pas bien fait ».

Quelque 3500 réfugiés iraniens résident dans une base connue sous le nom du camp d’Achraf. Ils sont membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, un groupe d’opposants iraniens basés en Irak depuis les années 1980.

En raison de ses attaques contre l’Iran, le groupe a été considéré pendant des années comme une organisation terroriste par les États-Unis et par certains pays européens. Cette année, les instances européennes ont retiré le nom de cette organisation de leur liste terroriste.

Après l’invasion de l’Irak en 2003, le groupe a accepté de rendre ses armes en échange d’une protection par les troupes américaines. Cette situation a duré jusqu’à ce que l’accord de sécurité signé en décembre dernier entre les Etats-Unis et l’Irak renvoie ce camp sous le contrôle de Bagdad.

Le 28 juillet, les forces irakiennes ont lancé un assaut contre le camp, disant qu’elles cherchaient à y installer un poste de police.  Les résidents du camp craignent que l’objectif des Irakiens ne soit de dissoudre le camp à la demande de l’Iran qui s’est publiquement réjoui de cette attaque.

Un certain nombre de citoyens irano-américains demandent que les troupes américaines reprennent le contrôle du camp pour assurer la sécurité de ses résidents.

« Les États-Unis porte une responsabilité morale et juridique à leur égard », a déclaré Madjid Roshani, le porte-parole du comité américain pour la défense des résidents du camp d’Achraf.

A la suite de ce raid, environ 100 citoyens irano-américains ont organisé un sit-in qui se poursuit jour et nuit devant la Maison Blanche. 35 d’entre eux observent une grève de la faim pour protester contre cette attaque irakienne.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe