jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLes États-Unis ne doivent pas oublier les opposants iraniens en Irak, à...

Les États-Unis ne doivent pas oublier les opposants iraniens en Irak, à qui ils ont promis la protection

Par Tom Ridge*
Fox News – Chaque fois qu’il y a une tragédie dans le monde, comme la catastrophe du typhon aux Philippines, des efforts héroïques sont déployés comme il se doit. Mais ces efforts héroïques ne sont pas toujours déployés dans certaines parties du monde, notamment dans un petit camp de réfugiés situé à la périphérie de Bagdad. Cela mérite toute notre attention – et une action.

Depuis plus de trois mois, des centaines de dissidents iraniens observent une grève de la faim pour protester contre le rapt de sept de leurs compatriotes, dont six femmes, après le massacre de plus de 50 autres de leurs compatriotes lors d’une tuerie mise en œuvre avec la complicité des forces de sécurité irakiennes.

Ces grévistes de la faim ne s’alimentent plus et ne boivent que de l’eau depuis l’attaque du premier septembre contre le camp d’Achraf. Leur état de santé se détériore de jour en jour. Ils ne veulent qu’une chose : notre attention et une action pour réparer une injustice.
Ils veulent que le monde réalise ce qui a été fait par le Premier ministre irakien, Nouri Maliki, clairement à la demande de ses maîtres de Téhéran, afin de supprimer toute opposition aux mollahs au pouvoir en Iran.

L’histoire a commencé il y a deux ans lorsque, sur l’insistance de Maliki, les troupes américaines se sont retirées de l’Irak.
Parmi ce qui a été négligé, il y a la sécurité de plus de 3000 membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), à qui les Etats-Unis avait promis la protection. Lorsque les habitants du camp d’Achraf ont remis leurs armes après la chute de Saddam Hussein, les Etats-Unis leur ont donné la garantie d’être protégés en vertu de la quatrième Convention de Genève. Les forces de la coalition dirigées par les Etats-Unis ont promis à chacun d’entre eux de leur offrir cette protection.

Mais plutôt que de continuer à les protéger, le gouvernement de Maliki a violé sa promesse et les a massacrés.

*Tom Ridge est l’ancien gouverneur de Pennsylvanie et a été le premier directeur de « Homeland Security » (organisme chargé de veiller à la sécurité intérieure des Etats-Unis)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe