lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafLes Etats-Unis devraient respecter les droits de ceux qui sont aux camps...

Les Etats-Unis devraient respecter les droits de ceux qui sont aux camps d’Achraf et de Liberty

Par Dirk Claes, sénateur de Belgique
Scoop World, 10 juillet 2012 – Les Etats-Unis devraient protéger  et non piétiner les droits des résidents des camps d’Achraf et de  Liberty.
Cinq mois après que les membres de l’opposition iranienne, l’OMPI aient commencé à abandonner leur foyer du camp d’Achraf en Irak pour être transférés au camp « Liberty » à proximité de l’aéroport de Bagdad sous le contrôle de l’ONU, la délocalisation a été bloquée en raison du manque de coopération et de mesures répressives du gouvernement irakien.

Les résidents d’Achraf ont montré leur pleine coopération vis-à-vis de l’accord conclu entre l’ONU et l’Irak. Depuis février, environ  2000 d’entre eux sont partis à  Liberty. Mais les habitants n’ont pas été autorisés à emporter leurs biens d’Achraf ; on ne leur a pas donné l’accès à une quantité suffisante d’eau et d’électricité et ils ne sont même pas autorisés à faire un minimum de construction pour les handicapés et les personnes ayant des besoins spéciaux.

A notre grande surprise, les fonctionnaires du département d’Etat américain, vendredi,  lors d’une conférence de presse spéciale ont blâmé les résidents d’Achraf pour l’«impasse» qui existe depuis le 4 mai, lorsque dans le dernier convoi parti d’Achraf, six camions soigneusement inspectés et approuvés chargés de produits de première nécessité, ont été renvoyés à mi-chemin et ne sont jamais arrivés à Liberty.

Au lieu de demander à l’Irak de s’acquitter de ses obligations en vertu de l’accord de l’ONU pour procéder à la relocalisation, les responsables américains pointent maintenant du doigt les résidents, allant jusqu’à les menacer que «la patience du gouvernement irakien arrive à terme.» Ce qui revient  à lui donner un feu vert sur ce point : si les résidents n’abandonnent pas leurs biens et ne vont pas dans un lieu semblable à une prison,  l’Irak aura le droit de recourir à la violence et de provoquer de nouveaux bains de sang.
Les responsables ont également qualifié Achraf de « camp paramilitaire » et avancé qu’ils n’étaient pas certains que les résidents n’étaient pas « sur une base au cas par cas « impliqués dans des actes terroristes.

Il s’agit d’une distorsion absolue de la vérité. En 2004, le New York Times a cité hauts responsables  américains disant que 16 mois d’enquête américaine poussée (y compris la prise d’empreintes digitales, des tests ADN etc.)  n’avaient pas permis de trouver un seul individu à Achraf pouvant être lié au terrorisme. C’est la base sur laquelle les États-Unis ont accordé à tous les résidents d’Achraf le statut de « personnes protégées » en vertu de la 4ème Convention de Genève.

Les Etats-Unis ont une obligation légale et morale de respecter leur engagement envers les opposants  iraniens qui ont volontairement désarmé en 2003 en échange de la protection des États-Unis. La Secrétaire d’Etat américaine sera tenue responsable dans le cas improbable de nouvelles violences perpétrées par les forces irakiennes contre ces réfugiés sans défense.
Le 1er juin, à l’unanimité, trois juges de la Cour d’Appel  américaine du District de Columbia  ont ordonné à la Secrétaire d’État de se décider quant à la suppression de l’OMPI de la liste noire des États-Unis. Si elle ne le fait pas, la Cour révoquera automatiquement cette inscription le 1er octobre. En outre, la Cour n’a pas retenu la demande de la Secrétaire de subordonner cette décision à l’évacuation du camp d’Achraf.

Mais comme cela a été souligné à maintes reprises, les résidents d’Achraf sont désireux de tenir leur promesse et de partir au camp Liberty dès que les conditions minimales humanitaires y seront rassemblées.

Dirk Claes
Le Sénateur-Maire
Dirigeant  des Chrétiens démocrates et du Groupe flamand au Sénat belge
Président du Comité belge des parlementaires pour un Iran démocratique
Contexte : Pendant les 26 dernières années, le camp d’Achraf, au nord-est de Bagdad, a été le foyer de 3400 opposants iraniens qui dédiés au renversement des dirigeants tyranniques dans leur pays.

Suite à l’invention américaine en Irak en 2003, les résidents du camp d’Achraf ont accepté – dans un accord signé avec les Etats Unis – un désarmement volontaire et complet en échange de la protection des États-Unis. Mais les Etats-Unis n’ont pas honoré leur accord quand ils se sont retirés d’Irak en 2009 et ont remis les résidents aux mains du Premier ministre irakien pro-iranien, Al-Maliki,  qui a lancé une campagne de répression contre les opposants. Achraf a été l’objet d’un siège inhumain et les résidents sans défense ont été, par deux fois, attaqués par les forces lourdement armées de  Maliki, ce qui a coûté la vie à plus de 50 personnes innocentes et a entraîné des centaines de blessés et un grand nombre d’handicapés.

Sous l’insistance de l’ONU et afin d’éviter une effusion de sang, les résidents d’Achraf ont accepté d’abandonner leurs foyers et de se partir au Camp Liberty près de l’aéroport de Bagdad où l’ONU devait les interroger et leur trouver de nouveaux pays d’accueil.

Cinq convois de 400 personnes se sont déplacées successivement d’Achraf à Liberty, mais l’Irak a imposé des conditions de plus en plus répressives à Liberty et a transformé ce camp en un établissement carcéral. Lorsque le dernier convoi est parti d’Achraf à Liberty, le 4 mai, six camions remplis de produits de première nécessité des résidents qui avaient été soigneusement inspectés et approuvés à Achraf par le gouvernement irakien pour être transférés avec ce convoi au camp Liberty, ont été renvoyés à mi-chemin et ne sont jamais arrivés à Liberty.

Les résidents d’Achraf ont alors annoncé – comme mesure de sécurité – qu’aussi longtemps que leurs biens ne seraient pas approuvés en vertu de l’accord conclu entre l’ONU et l’Irak, aucun autre groupe ne ferait le déplacement vers le camp Liberty. Deux mois plus tard l’Irak n’a toujours pas accepté cet arrangement.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe