lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésLes Amis d'un Iran Libre au Parlement européen condamnent les attaques à...

Les Amis d’un Iran Libre au Parlement européen condamnent les attaques à l’acide

Iran AcidCNRI – L’intergroupe parlementaire des Amis d’un Iran Libre au Parlement européen, dirigé par le belge Gérard Deprez, a condamné, dans un communiqué les attaques organisées à l’acide sur les femmes en Iran :

 

Ces derniers jours, une douzaine de femmes et de jeunes filles iraniennes, innocentes et sans défenses, ont été victimes d’une nouvelle vague d’attaques à l’acide par une bande criminelle organisée, proche du pouvoir iranien, dans les villes de Isfahan, Kermanshah et Téhéran.

Le régime iranien tente d’empêcher toute diffusion d’information au sujet de ces crimes haineux en intimidant les familles des victimes ainsi que les infirmières et le personnel d’hôpital.

Les journalistes sont pour leur part interdits de visite dans les hôpitaux ou sont soignées les victimes. Ces mesures sont révélatrices des intentions malveillantes du régime iranien à l’égard des femmes.

Ces attaques coïncident avec l’adoption d’une loi dimanche par le Parlement iranien, destinée à protéger ceux qui « corrigent » les femmes dont les comportements seraient prétendument non conformes à l’Islam.

Nous exprimons notre plus profond soutien aux familles des victimes de ces actes abominables et appelons les organisations de défense des droits de l’homme ainsi que les défenseurs des droits des femmes à condamner sans réserve de telles atrocités.

Le silence de la communauté internationale face à ces crimes, sous quelque prétexte que ce soit, constitue, en réalité, un soutien au régime des mollahs et à la continuation de tels agissements.

Ces crimes contre les femmes, conjugués au nombre croissant d’exécutions capitales ( plus de 1000 depuis l’arrivée au pouvoir de Rouhani) démontrent l’urgence d’amener sur la table du Conseil de sécurité de l’ONU, le problème des violations systématiques des droits de l’homme en Iran. Les auteurs de ces violations doivent être poursuivis en justice, condamnés et punis.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe