vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafLe vice-président du PE appelle les USA à supprimer de la liste...

Le vice-président du PE appelle les USA à supprimer de la liste noire l’opposition iranienne

Les USA appelés à supprimer de la liste noire l’opposition iranienne afin d’accélérer le transfert et la réinstallation des résidents des camps d’Achraf et Liberty

Communiqué de presse du Vice-président du Parlement européen, 20 août 2012

Le 17 aout 2012, en signe de bonne volonté, la dirigeante de la Résistance iranienne Maryam Radjavi a publié un communiqué sur le transfert du 6e convoi de personnes d’Achraf à Liberty le 23 août.  Sa décision intervient à un moment où la politique erronée de complaisance du gouvernement américain avec le régime iranien et la conduite regrettable de l’émissaire de l’ONU en Irak, a abouti à une impasse qu’ils ne sont même pas en mesure de briser. Avec une proposition aussi claire et sans équivoque, les Etats-Unis doivent faire face à leurs responsabilités.

Environ 2000 opposants iraniens du camp d’Achraf sont déjà partis à Liberty. Près de 1300 restent à Achraf. Un rapport récemment publié par le Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire, considère la situation des résidents de Liberty comme une violation des lois internationales, de la déclaration universelle des droits de l’homme et de la Convention internationale des droits civiques et politiques. Les habitants y sont maintenus dans des conditions épouvantables avec des installations inadéquates pour l’eau et l’évacuation des égouts ou la production d’électricité. On les prive du droit de quitter Liberty. Les avocats et les politiciens se voient refuser l’accès à Liberty.

Le maintien de la principale opposition iranienne l’OMPI sur la liste noire des Etats-Unis a causé deux massacres à Achraf. Nous appelons les USA à retirer de cette liste l’OMPI pour accélérer le transfert et la réinstallation des habitants des camps d’Achraf et de Liberty.

Comme l’a mentionné mon collègue du Parlement européen Struan Stevenson, Président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak : “L’attitude des pays européens et d’autres pays démocratiques vis-à-vis d’Achraf de ne pas accepter de résidents, est honteuse. Nous appelons les dirigeants et les ministres des Affaires étrangères des pays européens, ainsi que la baronne Ashton à ouvrir les portes aux réfugiés iraniens d’Achraf et de Liberty pour mettre fin à cette immense problème humanitaire ; autrement ils se retrouveront complices de toute tragédie humanitaire à venir.”

Nous ferons de notre mieux pour nous assurer que les USA, l’UE et l’ONU prendront les mesures nécessaires auxquelles se réfère le communiqué de Mme Radjavi du 17 aout. Ces mesures sont les suivantes:
1. Le retrait immédiat de l’OMPI de la liste américaine des organisations terroristes étrangères.
2. Faire assurer la protection et la sécurité des habitants de Liberty par le gouvernement américain.
3. Faire assurer et garantir les besoins humanitaires minimums en huit points des habitants, à l’encontre de la plupart desquels le gouvernement irakien a fait obstruction jusqu’à présent. 
4. Vu l’augmentation des habitants de Liberty, il est devenu essentiel de reconnaître le camp comme un camp de réfugiés et d’en augmenter le périmètre.
5. Il faut assurer le libre accès aux avocats et la liberté de mouvement fréquemment affirmée par le HCR. 
6. Il faut accélérer le processus de reconfirmation du statut de réfugié de tous les résidents qui est nécessaire pour leur réinstallation.
7. La contribution active de pays tiers, particulièrement des membres de l’UE pour accepter les habitants. 
 
Alejo Vidal-Quadras
Vice-président du Parlement européen
Président du Comité international pour l’application de la Justice (ISJ)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe