samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLe républicain Ted Poe : Protéger les combattants de la liberté en...

Le républicain Ted Poe : Protéger les combattants de la liberté en Iran dans le camp Liberty

Le républicain Ted Poe : Protéger les combattants de la liberté en Iran dans le camp Liberty

CNRI – Le juge Ted Poe, un membre républicain de la Chambre des représentants américaine, a publié un commentaire sur le statut des membres du principal groupe d’opposition iranien, l’OMPI (MEK) dans le camp Liberty en Irak.

Voici le texte de son article publié mercredi sur son compte officiel :

Ted Poe

Membre du Congrès qui représente la deuxième circonscription du grand État du Texas

Protection des combattants de la liberté : camp Liberty

On estime à 1 200 le nombre de dissidents iraniens qui restent dans le camp Liberty en Irak à la merci du gouvernement pro-iranien à Bagdad. Ces réfugiés, essentiellement des membres des moudjahidines du peuple d’Iran (autrement connu comme le MEK) sont des gens non armés et innocents qui ont été obligés de fuir leurs foyers en raison de leur opposition au régime théocratique et tyrannique à Téhéran. Ils ont enduré des décennies d’exil en dehors de l’Iran, marquée par une persécution et une souffrance constante.

Depuis 2013, sept attaques au lance-roquette ont ciblé le camp Liberty, blessant ainsi des centaines de personnes et tuant au moins 139 habitants. Toutes ces attaques sont soupçonnées d’avoir été réalisées soit par des milices chiites en Irak liées au régime iranien ou par des agents de la Force Qods iranienne.

Personne n’a été tenu responsable de ces attaques. En fait, personne n’a encore été arrêté. Malgré le fait que le gouvernement irakien a signé un protocole d’accord garantissant la protection et la sécurité des résidents du Camp Liberty, il semble que la servilité du gouvernement irakien envers l’Iran soit prioritaire.

Ces dissidents ne sont pas en sécurité en Irak et doivent être déplacés dès que possible vers un autre pays. Heureusement, les 1 800 résidents ont déjà été réinstallés en dehors du pays, notamment en Albanie, qui a reçu les réfugiés qui ont quitté le camp Liberty début d’août. Toutefois, les récents rapports provenant de sources du MEK à Téhéran suggèrent maintenant que la force Qods envisage une autre attaque majeure sur le camp Liberty avant que les autres réfugiés soient autorisés à le quitter.

Dans le même temps, les forces paramilitaires liées à la force Qods ont augmenté leur présence à l’aéroport international de Bagdad, un signe inquiétant qui pourrait présager une autre attaque sur le camp qui se situe non loin de l’aéroport.

Le gouvernement iranien souhaite étendre le règne de terreur qu’il mène sur son territoire contre tous ceux qui s’opposent à lui, y compris les dissidents en Irak. Combien de personnes doivent mourir ? Combien de fois des réfugiés non armés vont-ils être attaqués au lance-roquettes ? Le gouvernement irakien doit respecter son engagement et protéger ces réfugiés jusqu’à ce que le dernier d’entre eux trouve un chemin vers la sécurité.

Et c’est dans l’ordre des choses.

 

Source: https://medium.com/@JudgeTedPoe/protecting-freedom-fighters-camp-liberty-766e26bb2bbd#.en4j4xrgl

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe