dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésLe règne de terreur du régime iranien en Irak doit cessé -...

Le règne de terreur du régime iranien en Irak doit cessé – Tom Ridge, Howard Dean

tom reach howarddeanCNRI – Les USA doivent faire pression pour former un gouvernement inclusif en Irak par le nouveau premier ministre Haider Al-Abadi, afin d’endiguer l’avancé de l’État islamique et en finir avec le règne de la terreur par l’Iran dans la région, ont appelé deux hommes politiques américains de premier plan.

Al-Abadi ne doit plus être la marionnette de Téhéran pour mener sa «sale besogne» et exploiter les divisions sectaires en Irak, ont écrit l’ancien gouverneur de Pennsylvanie Tom Ridge, et l’ancien gouverneur du Vermont Howard Dean, dans le Chicago Tribune.

Une prise de position ferme par le nouveau chef irakien aura également comme conséquence de réduire les leviers de Téhéran dans les négociations nucléaires avec l’Occident, ont-ils estimé.

« Pendant des années, le gouvernement al-Maliki a poussé l’Irak au bord de la guerre civile en exploitant les divisions sectaires à des fins politiques. Avec le départ des troupes américaines en 2011, Maliki, soutenu par l’Iran chiite, a adopté des politiques qui ont aliénées une grande partie de la population. Ces politiques ont ouvert la voie à la montée de l’extrémisme et des groupes terroristes comme État islamique », ont-ils ajouté.

« Seule une position américaine vigoureuse appelant à la formation d’un gouvernement inclusive et indépendant pourra arrêter le cycle de l’effusion de sang et du sectarisme en Irak.

« Avec l’introduction du nouveau Premier ministre Haider al-Abadi, Washington a l’occasion de s’assurer que les divers courants politiques de l’Irak seront intégrées dans le processus démocratique de ce pays. La diversité de l’Irak sur le terrain doit se refléter dans son gouvernement. »
La première étape la plus importante pour al-Abadi sera de mettre fin à «l’ingérence omniprésente» de l’Iran, ont insisté Tom Ridge et Howard Dean.

«En adoptant pour une diplomatie ferme, les États-Unis pourront non seulement réhabiliter leur réputation ternie dans la région, il vont également contenir l’avancé de l’État islamique en mettant fin à l’aliénation des sunnites. De même, en favorisant un leadership nouveau et inclusif, le règne de la terreur imposé par Iran en Irak sera combattu.

« Téhéran n’aura plus une marionnette pour effectuer la sale besogne chez le voisin. Il perdra également un important levier dans les négociations nucléaires avec l’Occident.

« L’attitude du nouveau gouvernement al-Abadi avec les opposants iraniens du camp Liberty est un autre test décisif de son attitude à l’égard de Téhéran.

« S’il traite les opposants conformément à l’engagement de l’Irak vis-à-vis des Nations Unies, du droit international et des droits de l’homme, ce sera une indication forte que le nouveau gouvernement est sérieux dans sa volonté de mener l’Irak sur la voie de l’indépendance, en mettant les intérêts nationaux au-dessus des considérations sectaires. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe