mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésLe régime iranien envoie des armes et de l’argent aux groupes rebelles...

Le régime iranien envoie des armes et de l’argent aux groupes rebelles au Yémen

CNRI – Le régime iranien n’a cessé de soutenir les rebelles au Yémen durant les dix dernières années et continue de leur envoyer des armes et de l’argent, affirment les responsables yéménites qui sont préoccupés par les ingérences des mollahs dans ce pays.

Un haut responsable des services de sécurité au Yémen a déclaré à l’agence Reuters : « Le régime iranien a régulièrement soutenu les Houthis qui luttent contre le gouvernement central depuis 2004, à partir de leur bastion à Saadah, au nord du pays. »

« Avant d’entrer dans la capitale Sanaa, l’Iran a commencé à y envoyer des armes et a fourni beaucoup d’argent aux rebelles lors de leurs déplacements à l’étranger », a-t-il précisé.

Un autre responsable de la sécurité au Yémen a affirmé : « Les armes continuent d’arriver par la mer et il y a de l’argent qui est acheminé aux rebelles via des transferts bancaires. »

Le premier responsable yéménite a dit : « l’Iran a estimé qu’il pourrait remporter une victoire rapide au Yémen avec peu de frais, contrairement à ce qui se passe en Irak et en Syrie. »

Selon le rapport de Reuters, une source occidentale familière avec le Yémen a confirmé que l’Iran a fourni aux Houthis des formations militaires et de l’argent.

« Cela continue depuis plus d’un an. Nous avons vu les Houthis se déplacer en Iran et au Liban pour y recevoir des formations militaires. Nous pensons que de l’argent en espèce est acheminé vers les Houthis, par l’intermédiaire du Hezbollah et transportés dans des sacs qui arrivent à l’aéroport. Le nombre des personnes qui sont parties recevoir des formations militaires est assez élevé pour que cela nous inquiète », a-t-il ajouté.

Un haut responsable iranien de haut rang a déclaré à Reuters que la Force Qods [la branche des pasdaran du régime iranien chargée des opérations à l’extérieur du pays] avait « plusieurs centaines » de militaires au Yémen qui entraient les combattants Houthis.

Il a dit qu’une centaine de Houthis avaient voyagé en Iran cette année pour y recevoir des formations militaires dans une base des pasdaran située près de la ville de Qom.

Cet officiel iranien a affirmé qu’il y avait une douzaine de conseillers militaires iraniens au Yémen et que le rythme de l’arrivée d’argent et des armes destinés aux Houthis s’était accéléré depuis la prise de Sanaa par ces rebelles.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe