mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésLe régime iranien doit être puni pour l'attentat de 1983 à Beyrouth...

Le régime iranien doit être puni pour l’attentat de 1983 à Beyrouth – un tribunal américain

Iran terror

CNRI – Un tribunal fédéral de Washington D.C. a ordonné de « punir le régime iranien avec toutes les mesures légales possibles pour l’attentat du 23 octobre 1983 à Beyrouth « .

Le juge Royce Lamberth a décrit l’attentat qui a tué 241 Marines et fait de nombreux blessés, d’une « attaque cruelle destinée à causer la mort, la destruction et la dévastation émotionnelle. »
Le juge Royce Lamberth a ordonné de dédommager les 62 parents des six Marines et deux brancardiers de la Marine avec une sommes de $454 million.

« La Cour salue les efforts persistants de la partie civile de tenir l’Iran responsable pour son soutien lâche au terrorisme« , a écrit Lamberth dans son jugement du 14 octobre.

Le 23 Octobre 1983, à 06h22, un kamikaze faisait percuter un camion citerne rempli d’explosifs, contre un site à l’aéroport international de Beyrouth, où était basé la caserne de la Marine.

Après avoir pris la route d’accès menant au site, le conducteur s’est précipité à travers une clôture de barbelés, passant entre deux postes de garde et en écrasant le portail d’entrée, pour aller percuter le hall de la caserne. L’énorme explosion a causé l’effondrement du bâtiment de quatre étages, écrasant les soldats dans leur sommeil.

En Juillet 1987, le ministre des Gardiens de la révolution (pasdaran), Mohsen Rafiqdoost, a fait cette déclaration sidérante: « Tant le TNT que l’idéologie de l’explosion qui a envoyé en enfer 400 officiers, sous-officiers et soldats au QG des Marines, ont été fournis par Iran ». Les propos de Rafiqdoost ont été publiés dans le quotidien iranien Ressalat, le 20 Juillet 1987.

En Janvier 2014, le ministre des Affaires étrangères des mollahs, Mohammad Javad Zarif, a déposé une gerbe sur la tombe d’Imad Moughnieh au Liban. Ce dernier a été pendant de nombreuses  années le personnage clé des opérations au sein de l’appareil militaire et des Renseignements du Hezbollah, et le cerveau de l’attentat de 1983 à Beyrouth.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe