vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: EvénementsLe régime iranien cherche à faire disparaître les preuves du massacre de...

Le régime iranien cherche à faire disparaître les preuves du massacre de 1988 en Iran – le maire Jean-François Legaret

 

Le Maire du 1er arrondissement de Paris, Jean-François Legaret intervenait, le 31 aout lors d’une exposition sur les droits de l’homme en Iran à la Mairie du 2e arrondissement de Paris. Il a alerté que « le régime iranien cherche à faire disparaître les preuves du massacre de 1988 durant lequel 30 000 prisonniers politiques ont été exécutés ».

Il intervenait aux côtés du Maire du 2e, Jacques Boutault, de Mgr Jacques Gaillot, l’ancien vice-président du Parlement Européen Alejo Vidal Quadras et plusieurs maires et élus et d’anciens élus de communes engagés dans la défense des droits de l’homme en Iran. Dans son intervention le Maire du 1er arrondissement de Paris, qui avait été l’hôte de cette exposition en mai dernier, a déclaré :

Nous sommes là encore et toujours pour partager avec vous la mémoire. Pour partager cette émotion et partager cet esprit de résistance.

Le caractère répétitif qui a été accueilli effectivement, il y a 15 jours à la mairie du 1er arrondissement, pourrait presque nous inciter au découragement. Mais il n’en est rien. Nos actions ont déjà produit des effets et des effets spectaculaires ; en Iran on ne peut pas continuer à occulter la réalité de ces massacres. Et nos efforts, les expositions accueillis dans des mairies dont les maires sont ici présents ont permis de recueillir des documents ; Tous ces morts sans visage, sans tombe. Nous avons désormais des photos, des visages qui sortent de l’obscurité, de l’oubli ; des regards qui nous interpellent. C’est cela la réalité. Mais il y a aussi le fait que ce sont des preuves. Des preuves de la réalité de ces massacres. Oui ces massacres terribles, abominables ont eu lieu en 1988. Oui Amnesty International considère qu’il s’agit d’un crime contre l’humanité, mais la lumière n’est pas encore faite.

Il faut agir vite car le régime actuel est en train de faire disparaître les preuves. Nous devons nous mobiliser. A la suite de l’exposition à la mairie du 1er arrondissement il y a deux semaines, j’ai écrit au Haut-Commissaire auprès des Nations Unies chargé des droits de l’homme en lui demandant de déclencher une enquête internationale sur les massacres de 1988 pour qu’enfin la lumière soit faite et que la vérité apparaisse.

J’appelle tous les maires, tous les responsables à nous accompagner dans cette action. Qu’il y a un déni, il y a une désinformation massive. Vous constatez comme moi que dans la presse française et dans la presse internationale ces faits sont systématiquement, délibérément, occultés. Ce n’est que par la mobilisation, ce n’est qu’en brisant la loi du silence et cette terrible omerta que nous ferons apparaître la lumière sur ces massacres et que nous défendrons la liberté en Iran. Mobilisons-nous toujours ensemble, c’est comme ça que la vérité apparaîtra. Merci

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe