vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyLe régime des mollahs charge Maliki de lancer d’autres attaques sur Liberty

Le régime des mollahs charge Maliki de lancer d’autres attaques sur Liberty

4e attaque à la roquette sur Liberty- N°17

La Force Qods s’occupe des préparatifs et des coordinations

Selon les informations obtenues de l’intérieur de l’Iran, le régime des mollahs a chargé le pouvoir irakien, en coordination avec la Force terroriste Qods, de lancer de nouvelles attaques à la roquette sur le camp Liberty.

Parallèlement, Danaïfar, l’ambassadeur du régime en Irak et un des commandants de la Force Qods, a été chargé de faire les coordinations nécessaires avec Maliki et son conseiller à la sécurité nationale Falah Fayaz, pour que les instructions nécessaires soient données en relation avec les services de sécurité installés près de l’aéroport et du camp Liberty et que les roquettes soient transportées et tirées sans difficulté. La Force Qods a également donné des ordres aux groupes qui lui sont inféodés de se préparer au plus vite pour une nouvelle attaque sur Liberty en coordination avec les services de sécurité irakiens.

Le 20 décembre, la Résistance iranienne avait annoncé dans un communiqué que Maliki lors de son déplacement à Téhéran début décembre avait accepté toutes les conditions du régime des mollahs en échange de son soutien à un troisième mandat de 1er ministre et s’était engagé davantage à servir les intérêts des mollahs. La liberté d’action totale des services de renseignement et de la force Qods contre l’Ompi, la mise en place d’un centre de la force Qods près de Liberty et l’intensification des mesures répressives contre l’Ompi figurent au nombre de ces conditions. Lors de ce déplacement, Falah Fayaz avait rencontré Ghassem Soleimani, le chef de la Force Qods, et s’était engagé à lancer en permanence des attaques sur Liberty.

Ce nouveau plan intervient alors que le gouvernement irakien n’a toujours pas rendu à leurs proches à Liberty les dépouilles des victimes de la 4e attaque ni celles des 52 victimes du massacre d’Achraf du 1er septembre pour les enterrer. D’autre part il refuse toujours de fournir le moindre équipement pour protéger les habitants du camp.

Les représentants des habitants ont donné une fois de plus le 30 décembre la liste des équipements minimums de sécurité pour réduire les pertes humaines, à la MANUI, au HCR et aux autorités américaines. Le retour de 17.500 murs en T de protection, le transfert des casques et des gilets de protection et des équipements médicaux depuis Achraf, l’autorisation de construire des bâtiments au moins pour les malades et les handicapés, sont au nombre de ces demandes adressées depuis un an des centaines de fois aux autorités américaines, irakiennes et onusiennes. Mais le pouvoir irakien y fait obstacles, laissant présager de sa volonté funeste de provoquer davantage de pertes humaines.

Le pouvoir irakien refuse aussi de remplacer par des équipements similaires à Achraf, les baraquements, les sanitaires, les ordinateurs, les équipements de la vie quotidienne qui ont été détruits sur une grande échelle dans cette dernière attaque.

En même temps, le pouvoir irakien a annoncé le 2 janvier l’arrestation de Vassigh al-Battate, le chef de « l’armée du Mokhtar ». S’il ne s’agit pas d’une mesure purement de façade pour se moquer du monde, il doit être interrogé sur sa revendication de l’attaque sur Liberty en présence des représentants des habitants. D’autant plus que la Résistance iranienne connait parfaitement la situation des mercenaires du régime iranien en Irak et a révélé et publié les noms de 32.000 d’entre eux.

Selon les médias irakiens, 5 jours avant la première attaque à la roquette sur Liberty, l’armée de Mokhtar avait annoncé sa création et son soutien au pouvoir central dans la guerre contre « la corruption et les organisations terroristes ». Peu après l’annonce de sa création, cette milice avait fait un défilé militaire dans le club Sana’eh de Bagdad, sous la protection de l’armée et de la police irakiennes. Selon des médias arabes dignes de foi, « Mokhtar » ferait allusion à Maliki, vu que les groupe qui lui sont inféodés le surnomme le « Mokhtar de l’époque ». Le 8 juillet 2013, la chaine irakienne Al-Taghir a diffusé une vidéo de Battate disant qu’ « il soutient de toute ses forces avec son parti le gouvernement parce qu’il lui facilite le passage en Syrie », c’est pourquoi « il faut obéir aux ordres du gouvernement ».

La Résistance iranienne rappelle que le silence du gouvernement américain et de la Maison-Blanche devant le refus du pouvoir irakien de fournir un minimum de sécurité est surprenant, inacceptable et injustifiable. Rappelant les engagements écrits et répétés des USA et de l’ONU sur la sécurité et la santé des habitants de Liberty, la Résistance iranienne demande des mesures urgentes pour la libération des 7 otages et qu’un minimum de sécurité soit assuré à Liberty.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 janvier 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe