jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe Pr Ivan Sascha Sheehan : L’ONU doit se concentrer sur la question...

Le Pr Ivan Sascha Sheehan : L’ONU doit se concentrer sur la question des droits de l’Homme en Iran

Lors de l’Assemblée Générale de l’ONU à New York, il faut concentrer les attentions sur le dossier des droits de l’Homme du régime iranien », a écrit le Dr Sheehan dans un article publié par le site Internet d’Al-Jazeera.

Vous trouverez ci-dessous la traduction de quelques extraits de l’article de Dr Sheehan, professeur à l’université de Baltimore :

« Le régime iranien continue à exécuter ses citoyens à un taux plus élevé que tout autre pays membre de l’ONU. Ce régime a le record mondial du taux le plus élevé d’exécutions par habitant, en dépassant même la Chine. Plus de 2.000 personnes ont été exécutées sous la présidence d’Hassan Rohani en seulement deux ans, un chiffre sans précédent durant les 25 dernières années en Iran »,

« Le nombre des exécutions en Iran a été qualifié de ‘stupéfiant’ par Amnesty International. Le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme en Iran a également critiqué la hausse du nombre des exécutions, dont des exécutions de mineurs, sous la présidence de Rohani. »

« A l’heure actuelle, plusieurs centaines de dissidents iraniens, notamment des personnes issues des minorités et des activistes des droits des femmes, sont derrière les barreaux et l’Iran est devenu la plus grande prison pour les journalistes au Moyen-Orient. »

« Malgré les promesses répétées de Rohani à respecter les droits civils après son arrivée au pouvoir en 2013, les violations graves des droits continuent en Iran. Le dossier du régime iranien en matière de détentions arbitraires, de procès inéquitables, de discriminations contre les minorités, de mauvais traitements des prisonniers politiques, et de restrictions de la liberté d’expression ont conduit le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à critiquer sévèrement le régime iranien en mars 2014. »

« Mais ces derniers mois, les questions sécuritaires ont détourné les yeux des dirigeants américains et mondiaux des problèmes qui existent à l’intérieur de l’Iran. Il faudrait profiter de l’occasion offerte par l’Assemblée Générale de l’ONU pour recentrer l’attention de la communauté internationale sur la question des droits de l’Homme en Iran. »

« En effet, les circonstances sont sombres pour des millions d’Iraniens piégés par un régime préoccupé par consolider son propre pouvoir et peu soucieux de répondre aux aspirations du peuple iranien qui réclame une société plus juste et plus tolérante. »

« Lorsque les dirigeants mondiaux vont se réunir autour de la table à l’occasion de l’Assemblée générale de l’ONU, le président du régime iranien qui est le principal facteur d’instabilité au Moyen-Orient se trouvera parmi eux. Mais les responsables de la communauté internationale doivent savoir que les dirigeants du régime de Téhéran ne représentent pas le peuple iranien. »

« Le peuple iranien aspire à une société tolérante, à un état démocratique et pluraliste et à l’égalité entre hommes et femmes. »

Dr Sheehan a évoqué dans son article la grande manifestation du lundi 28 septembre devant le siège de l’ONU à New York à laquelle ont participé plusieurs des milliers d’Iraniens sympathisants du principal mouvement d’opposition en Iran. Il a dit que cette manifestation a été une occasion de « de donner la voix aux sans voix. »

Il a ajouté : « Les participants à cette manifestation dénoncent la « présence de Rohani et les autres officiels du régime iranien à l’Assemblée Générale de l’ONU exigent que la communauté internationale demande des comptes au régime iranien pour son bilan catastrophique en matière des droits de l’Homme. »

« Ce rassemblement a montré à tout le monde qu’il existe une alternative démocratique au régime des mollahs au pouvoir en Iran. »

« Mais il faut davantage mettre en évidence que les principes et les valeurs défendues par la Résistance iranienne sont en totale conformité avec les principes et les valeurs mentionnés dans la Charte des Nations-Unis. »

« Au même moment où le ministre des Affaires étrangères du régime iranien était en train de serrer la main de ses homologues occidentaux à Genève pour se féliciter de la signature d’un accord sur le nucléaire, le corps sans vie d’un jeune homme était suspendu à une grue sur une place publique sombre à Téhéran. Les Iraniens se demandent à juste titre jusqu’à quand la communauté international continuera à fermer ses yeux sur les violations des droits de l’Homme et ignorer ses engagements moraux, à cause de considérations diplomatiques ? »

« Le changement de régime par le peuple iranien peut être la meilleure stratégie pour défendre les droits de l’Homme en Iran. »

« Le président Barack Obama a commis une erreur en considérant le régime de Téhéran comme un acteur incontournable dans l’échiquier du Moyen-Orient, mais les responsables américains ne doivent pas commettre la même erreur. Le droit international ne doit pas uniquement servir à garantir la souveraineté des Etats, il doit également servir à faire respecter les droits de l’Homme. Les Etats sont des instruments au service des peuples, et non l’inverse. »

« Les participant à l’Assemblée générale de l’ONU doivent entendre les appels de l’opposition iranienne en faveur de la liberté, des droits de l’Homme, de paix et de sécurité. Ces principes et ces valeurs nobles reflètent les espoirs et les aspirations du peuple iranien et la résistance iranienne est déterminée à faire triompher ces principes et ces valeurs. »

  1. Ivan Sascha Sheehan est directeur du programme d’études en affaires internationales et en sécurité humaine à l’École des affaires publiques et internationales à l’Université de Baltimore.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe