jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: LibertyLe Parlement Bahrain dénonce fermement les violations des droits de l'homme dans...

Le Parlement Bahrain dénonce fermement les violations des droits de l’homme dans le camp d’Achraf et dans le camp Liberty

Manama, 24 mai 2012 – Le Conseil des Représentants a condamné dans les termes les plus fermes les graves violations des droits de l’homme au camp d’Achraf et au camp Liberty par le régime irakien, en conséquence des pressions et de l’interférence flagrante du régime iranien.

Le Parlement a vigoureusement dénoncé également le mauvais traitement des réfugiés par les autorités irakiennes ainsi que le piètre niveau des services médicaux qui leur sont fournis dans les camps qui manquent des besoins humains élémentaires, soulignant que le transfert des résidents du camp d’Achraf au camp Liberty constitue un déplacement illégal qui viole les normes internationales.

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Conseil des Représentants a exhorté le régime irakien à observer les conventions et les résolutions internationales concernant les réfugiés et les demandeurs d’asile et à leur fournir les services et les équipements nécessaires, ainsi que la sûreté et la protection garanties par le droit international et les pratiques humaines.

Il a également appelé les Nations Unies, le Haut-Commissariat pour les Réfugiés de l’ONU (HCR), l’Union Européenne, les organisations des droits de l’homme ainsi que les ONG à réagir contre les graves violations des droits de l’homme commises par le régime iranien et le gouvernement irakien afin de les obliger à honorer leurs engagements concernant les droits de l’homme, à mettre un terme aux pratiques illégales contre les opposants iraniens à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Iran, à cesser immédiatement de transférer les réfugiés et à reconnaître officiellement le camp Liberty comme un camp de réfugiés sous protection internationale.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe