mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieLe nouveau budget du régime iranien profite avant tout aux militaires

Le nouveau budget du régime iranien profite avant tout aux militaires

Rouhani-Budget_Iran

Le dernier budget du régime iranien est d’environ 350 milliards de dollars pour l’année iranienne 1397 (2018-2019). Il est connu pour ses propositions impopulaires qui a déclenché les manifestations contre la dictature dans le pays en début d’année.

Comment est-il financé ?

• Par le pétrole : une ressource naturelle à hauteur de 50 milliards de dollars l’année dernière.

• Par les taxes : Hassan Rohani augmentera les impôts de 11 %, soit 55 milliards de dollars. Les revenus des taxes seront donc plus importants qui ceux du pétrole.

• L’augmentation des obligations : Rohani souhaite augmenter ses obligations de 45 milliards de dollars, mais ce n’est une démarche appropriée que dans un gouvernement populaire, et non pas lorsque la population appelle ouvertement à la mort du régime.

• Par l’élimination des allocations et des subventions : cette mesure touche au moins 30 millions de personnes qui vivent dans la pauvreté, ceci afin d’économiser 5 milliards de dollars.

Note sur les taxes

Il faut noter que contrairement aux pays démocratiques, les taxes en Iran ne sont pas utilisées pour réparer les infrastructures, pour donner accès à une éducation ou pour former des médecins. Au lieu de cela, les mollahs détournent l’argent du contribuable et le dépensent dans les guerres à l’étranger.

Ceux qui investissent en Iran, même ceux qui se sont assuré que leurs affaires n’étaient pas liées aux gardiens de la révolution (Pasdaran), doivent savoir que la majorité de leurs investissements termineront entre les mains des mollahs.

À qui profite le budget ?

Selon l’agence de presse ILNA :

• Le budget des Pasdaran augmentera de 42 %, soit 8 milliards de dollars.

• Le budget de la défense augmentera de 33 %

Le budget du ministère du Renseignement et de la Sécurité (VEVAK), dont la tâche principale est de surveiller les Iraniens, augmentera d’un milliards de dollars

Ceux à qui le budget ne profite pas :

• L’organisation de la sécurité sociale

• L’organisation de la protection de l’environnement

• L’organisation pour la recherche, l’éducation et la promotion de l’agriculture

• L’industrie de la construction

• Les pauvres

Dans un pays où les dirigeants considèrent que les missiles balistiques sont plus importants que le problème de la faim dans le pays, il n’est pas étonnant que l’argent de la nation se retrouve dans les poches des membres des Pasdaran et du personnel de sécurité.

Pour faire court, les foyers qui avaient déjà du mal à joindre les deux bouts devront faire face à des défis majeurs avec la flambée des prix. C’est le résultat du renforcement des Pasdaran par Rohani au détriment des pauvres qui le deviennent encore plus, alors que les riches s’enrichissent. Cela ne fera qu’envenimer les choses et accélérera la chute du régime.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe