mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafLe MRAP demande la protection d'Achraf à la session du Conseil des...

Le MRAP demande la protection d’Achraf à la session du Conseil des Droits de l’Homme

CNRI – Le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) a demandé la protection des résidents du camp d’Achraf lors de la dix-septième session du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

Le MRAP a déclaré qu’il espère que les discussions actuelles entre le Secrétaire général adjoint de l’ONU Ivan Simonovic et les responsables irakiens à Bagdad concerneront la protection d’Achraf.

Il a déclaré que la situation à Achraf dépasse les considérations politiques et juridiques car c’est une question profondément humanitaire et la communauté internationale est tenue de trouver une solution pour les habitants.

Il a ajouté que près de deux mois après le massacre perpétré par les forces irakiennes à Achraf le 8 avril, environ 42 personnes sur un total des 325 blessés se trouvent dans un état critique. Aucune enquête n’a été menée concernant l’attaque en dépit des appels de la Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, a déclaré le MRAP, ajoutant que les forces irakiennes ont érigé de grands remblais de terre au sein du camp.

Le MRAP a également exprimé son soutien à la solution du Parlement européen pour Achraf consistant à fournir immédiatement une protection aux résidents. Il a décrit la proposition comme une solution efficace et pacifique qui permettrait d’éviter une nouvelle attaque meurtrière.

Les États-Unis, l’ONU et l’Union européenne devraient tous intervenir immédiatement pour protéger les résidents d’Achraf et tout déplacement forcé des résidents ne ferait que compliquer davantage les choses, a ajouté le MRAP.

Le MRAP a invité Navi Pillay, la Haut commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, à envoyer une équipe d’observateurs de la MANUI à Achraf afin de fournir une protection aux résidents.