mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe mois de Ramadan et le jeûne sont faits pour libérer la...

Le mois de Ramadan et le jeûne sont faits pour libérer la société – Maryam Radjavi

CNRI – « Le mois de Ramadan et le jeûne sont faits pour libérer les êtres humains et la société, parce que les gens se dirigent vers un but commun, que le jeûne aide à faire disparaître la discrimination et l’inégalité et qu’il instaure la solidarité, l’égalité et la justice dans la société », a déclaré Maryam Radjavi à Paris le 13 août.

La présidente élue de la Résistance iranienne s’exprimait dans une conférence internationale à l’occasion d’un repas de rupture de jeûne en ce mois de Ramadan. Une composition rare de personnalités politiques et religieuses, de défenseurs des droits de l’homme et de militantes de la cause des femmes de 16 pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord, notamment l’Irak, la Jordanie, la Palestine, l’Iran, le Liban, le Koweït, l’Égypte, l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, le Yémen, la Libye, le Qatar, la Mauritanie, Azerbaïdjan, l’Afghanistan, ainsi qu’un nombre de personnalités politiques des États-Unis et d’Europe se sont penchés sur les perspectives du printemps arabe et les dangers qui le menacent.

Sid Ahmed Ghozali, ancien premier ministre algérien présidait la conférence, en sa qualité de président du Comité arabo-musulman de défense d’Achraf. C’est la sénatrice Halima Boumediene qui en était la modératrice.

Voici le discours de Mme Maryam Radjavi :

En ce mois de Ramadan, j’adresse mes meilleurs vœux aux musulmans de France et du monde, à mes chers compatriotes en Iran et aux résidents d’Achraf.

َشهْرُ رَمَضَانَ الَّذِيَ أُنزِلَ فِيهِ الْقُرْآنُ هُدًى لِّلنَّاسِ و َبَيِّنَاتٍ مِّنَ الْهُدَى وَالْفُرْقَانِ

Ramadan est un mois de jeûne. Pour le Coran, le jeûne permet de se libérer de tout ce qui peut être une entrave. Le mois de Ramadan et le jeûne sont faits pour libérer les êtres humains et la société, parce que les gens se dirigent vers un but commun, que le jeûne aide à faire disparaître la discrimination et l’inégalité et qu’il instaure la solidarité, l’égalité et la justice dans la société.

Chers Amis,
Dans tout le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, c’est le printemps de la liberté et de la Révolution et c’est l’hiver de la dictature sous le couvert de l’islam. Tant que la dictature en Iran ne sera pas renversée, elle va essayer de détourner en sa faveur les révoltes populaires de la région.

Alors la question est de savoir ce qui peut s’opposer à cette pensée et à cette culture ? Pour nous, c’est l’islam démocratique, sur lequel les Moudjahidine du peuple ont fondé leur lutte contre le chah et les mollahs depuis près de 50 ans. 

Chers Amis,
L’islam démocratique, c’est l’enseignement libérateur du Prophète , qui a gagné les cœurs avec son message de miséricorde, qui considérait les esclaves et les hommes libres comme des égaux, qui a libéré les prisonniers de guerre et qui a fait participer les femmes dans les activités sociales les plus sérieuses.
L’islam c’est la religion du Prophète qui a institué la formation des conseils et les consultations dans le travail :

أَمْرُهُمْ شُورَى بَيْنَهُمْ

Il a fait de la coexistence pacifique avec les partisans d’autres idées et d’autres religions, un devoir.

قُلْ يَا أَهْلَ الْكِتَابِ تَعَالَوْاْ إِلَى كَلَمَةٍ سَوَاء بَيْنَنَا وَبَيْنَكُمْ

Il a appris aux fidèles à accepter les divergences de vues. Il a remplacé le fanatisme par la tolérance et l’indulgence. Le Prophète a déclaré : Je ne suis pas venu pour maudire mais pour bénir. Il a institué le pluralisme à Médine pour que chacun soit libre de vivre sa religion.

Le message du Coran dit que les meilleurs d’entre vous sont les plus libres.

إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ اللَّهِ أَتْقَاكُمْ

Il conseille au Prophète de dialoguer avec ses opposants avec les meilleurs arguments pour les convaincre, et non seulement d’être bon avec les mécontents, mais aussi de les consulter. C’est ça, l’islam démocratique. Tout ce qui est opposé à la tolérance et la clémence du Prophète Mohammad, ce n’est pas l’islam. Tout ce qui est opposé à la bonté et la générosité de Dieu, ce n’est pas l’islam. L’islam n’est pas venu pour enchainer, mais pour enlever les chaines.

يَضَعُ عَنْهُمْ إِصْرَهُمْ وَالأَغْلاَلَ الَّتِي كَانَتْ عَلَيْهِمْ

L’islam n’est pas venu pour rendre la vie dure, mais pour faciliter la vie.

يُرِيدُ اللّهُ بِكُمُ الْيُسْرَ وَلاَ يُرِيدُ بِكُمُ الْعُسْرَ

Mesdames et Messieurs,
Notre mouvement a suivi l’islam démocratique dans son programme, dans ses prises de positions et dans la pratique de la lutte, et pour cela il a payé un prix très élevé. Après la révolution contre le chah, Khomeiny a présenté le nouveau régime sur la base d’une analyse intégriste de l’islam, totalement despotique et sans fondement. Au nom de l’islam, il a méprisé le vote du peuple et instauré la dictature absolue. Il a imposé les amputations, la lapidation, la discrimination contre les femmes et la répression des minorités.

A l’opposé, depuis sa fondation en 1965, l’OMPI s’est basée sur la vision authentique et démocratique de l’islam, et l’a défendu sur la scène politique et sociale. L’OMPI a aussi combattu les abus et les détournements sous diverses formes de l’islam que les mollahs utilisent pour rester au pouvoir ou pour justifier les injustices et l’exploitation.

Cela fait 40 ans que Massoud Radjavi, le dirigeant de la Résistance iranienne, mène cette campagne. Il a commencé dans les prisons du chah, puis dans les conditions très complexes de la révolution avec l’arrivée de Khomeiny au pouvoir, et ensuite après l’instauration de la dictature religieuse et jusqu’à maintenant. Avec une interprétation juste du Coran et de l’islam et à travers la pratique de ce mouvement, il a prouvé que l’islam authentique défend plus que tout au monde l’égalité, la justice et la liberté et présente le plus de dynamisme pour éliminer la discrimination, l’injustice, l’exploitation et la dictature et pour instaurer une société démocratique.

C’est l’aspect le plus important du leadership de Massoud, car il a préservé le mouvement de toute déviation, ce qui aurait servi les mollahs contre l’intérêt du peuple iranien.

Nous croyons que la nature de l’islam est opposée à toute utilisation de la force, de la discrimination et des contraintes politiques et sociales pour la société. C’est pourquoi, au début de pouvoir de Khomeiny, notre résistance a rejeté la constitution du régime du guide suprême. Car selon les enseignements de l’islam démocratique, la souveraineté est le plus grand droit du peuple. A cette époque, Massoud Radjavi a dit à Khomeiny qu’il ne serait jamais son complice dans le vol de la souveraineté populaire. Le Coran dit clairement que Dieu a choisi les êtres humains comme ses représentants sur Terre :

وَنُرِيدُ أَن نَّمُنَّ عَلَى الَّذِينَ اسْتُضْعِفُوا فِي الْأَرْضِ وَنَجْعَلَهُمْ أَئِمَّةً وَنَجْعَلَهُمُ الْوَارِثِينَ

C’est pourquoi, il y a près de 30 ans, en pleine propagande de la dictature religieuse, l’OMPI a pris l’initiative du plan de séparation de la religion et de l’Etat. C’était extraordinaire de la part d’un mouvement musulman et c’est pour cela qu’il a été pris au sérieux. Nous disons que le peuple doit être libre de pratiquer et de choisir sa religion. Comme le dit le Coran : لااكراه في الدين, il n’y pas de contrainte en religion. En revanche, imposer des idées ou une religion, c’est un péché.

En 1988, Khomeiny a massacré 30.000 prisonniers politiques de la Résistance. Mais à la même époque,
l’OMPI a amnistié ses prisonniers de guerre. Oui, nous suivons l’islam qui, selon le Coran, considère que la vie de chaque être humain a autant de valeur que toute l’humanité :

وَمَنْ أَحْيَاهَا فَكَأَنَّمَا أَحْيَا النَّاسَ جَمِيعًا

L’islam démocratique se reconnait avec l’égalité des femmes et des hommes. Il y a 27 ans, les femmes ont fait un premier pas vers le leadership de ce mouvement. Pour les mollahs c’était un péché impardonnable. Mais pour les femmes opprimées d’Iran c’était un élan vers l’avenir, une motivation puissante pour obtenir la liberté et l’égalité. Le dynamisme du Coran et de l’islam, qui visent à la libération des êtres humains, condamne toutes les inégalités contre les femmes. Considérer les femmes comme inférieures ou la moitié de l’homme, ce n’est pas l’islam. Imposer des vêtements obligatoires aux femmes est contraire à l’islam. En suivant le Coran, nous disons : tout ce qui est fait sous la contrainte est contraire à l’esprit de l’islam :

لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ

Entre les intérêts d’un groupe pour prendre le pouvoir ou rester fidèle à ses engagements de liberté et de démocratie pour être digne de confiance de notre peuple, nous choisissons le second. Nous préférons nous sacrifier pour que le peuple puisse choisir librement. C’est ça l’islam démocratique.

Chers Amis,
Achraf est un modèle de relations entre les personnes qui suivent l’islam démocratique, des relations basées sur la confiance, l’unité, l’égalité, l’amour du prochain et le dévouement. En adhérant à cette pensée, ils ont fait échouer la conception intégriste et répressive de l’islam des mollahs dans la société. 

C’est pour cette raison qu’Achraf est un exemple et une source d’inspiration, non seulement pour les femmes et les jeunes en Iran, mais aussi pour les peuples du Moyen-Orient qui souffrent de l’intégrisme. Et c’est pour cette raison que les mollahs de Téhéran considèrent Achraf comme la plus grande menace à la survie de leur régime, et qu’Achraf est la cible de leurs attaques. Ces deux dernières années, ils ont commis deux massacres à Achraf et maintenant ils préparent avec le gouvernement irakien qu’ils ont mis au pouvoir une catastrophe humanitaire encore plus grande.

Je vous appelle à faire tous les efforts pour défendre les résidents d’Achraf qui font barrage à l’intégrisme et au terrorisme. Je vous demande de pousser la communauté internationale, surtout les Etats-Unis,
le Haut commissariat pour les réfugiés et le Haut commissariat au droit de l’homme, à remplir leurs responsabilités selon le droit international pour la protection d’Achraf. Défendre Achraf où vivent un millier de femmes musulmanes d’avant-garde, est un devoir urgent des musulmans. Tout comme leur protection est un test pour l’engagement de la communauté internationale vis-à-vis des droits humains.

Chers Sœurs et Frères,

– Que Dieu agrée vos prières et votre jeûne et vous bénisse !
– Seigneur, libère le peuple iranien de la dictature !
– Seigneur, libère les prisonniers politiques des prisons des mollahs !
– Seigneur libère de la dictature les peuples insurgés du Moyen-Orient et d’Afrique du nord !
– Seigneur tu sais que les mollahs menacent le monde, alors, apporte la paix et la sécurité dans la région et dans le monde !
– Seigneur renforce la volonté et la persévérance des jeunes et des insurgés en Iran et dans cette région !
– Seigneur, fais lever le blocus d’Achraf, fais arrêter la torture psychologique des résidents et sauve les blessés !

Je suis sure que tous ensemble, avec votre solidarité et vos efforts, nous pouvons le faire et empêcher une nouvelle catastrophe humanitaire.