lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésLe maire Jacques Boutault: renouveler le soutien des élus français au combat...

Le maire Jacques Boutault: renouveler le soutien des élus français au combat du peuple iranien pour la liberté

boutautCNRI – Le 25 novembre, Jacques Boutault, maire du deuxième arrondissement de Paris, présidait une réunion de solidarité avec le peuple iranien. Intitulé « Les élus français contre l’extrémisme et solidaires avec la Résistance iranienne », l’évènement se tenait en présence de nombreux élus et personnalités, dont la présidente du Conseil National de la Résistance Iranienne. Dans son intervention, le maire écologiste et défenseur des droit de l’homme a déclaré: « Mme la Présidente Maryam Radjavi, chers collègues maires, je suis particulièrement heureux, en tant que maire du deuxième arrondissement de Paris, en présence de mon premier adjoint, notamment Jean-Paul Maurel, de vous accueillir ici dans cette mairie de Paris pour renouveler le soutien des élus français au combat du peuple iranien pour la liberté et les droits de l’homme. « Le comité des maires de France pour la défense d’Achraf que président Jean-Pierre Muller et Jean-François Legaret, a décidé de vous recevoir et d’organiser cette réunion qui marque l’engagement des élus municipaux français, dans le cadre de leur congrès qui se déroule en ce moment, leur soutien au changement démocratique en Iran et à la lutte courageuse que mène le Conseil national de la Résistance iranienne, dont nous avons l’honneur d’accueillir la présidente Mme Maryam Radjavi ce soir, parmi nous, pour parler de la situation de son pays. « Nous voulons également renouveler notre profonde préoccupation quant à la sécurité et la santé de plus de 2700 opposants iraniens réfugiés au camp de Liberty en Irak et qui sont persécutés par des forces sous l’influence des mollahs iraniens de Téhéran. « Notre engagement avec le peuple d’Iran est également motivé par notre appréciation de la crise grave que traverse actuellement l’ensemble du Moyen-Orient, parce que ce qui se passe dans cette partie du monde et son avenir concerne directement nos communes et nos jeunes. Et cela exige une plus grande mobilisation de notre part. « Alors que l’Iran des mollahs a été à la source de la propagation de l’extrémisme religieux dans la région, le péril de l’islamisme dépasse aujourd’hui les limites du Moyen-Orient et concerne la sécurité de l’ensemble des pays démocratiques. Si nous sommes à vos côtés Mme la Présidente Radjavi, c’est parce que vous représentez cet islam démocratique et tolérant tant nécessaire à notre monde d’aujourd’hui. Votre appel à l’abolition de la peine de mort et au respect des droits humains, à l’égalité entre les femmes et les hommes, à la séparation de l’État et de la religion, ainsi qu’au respect de l’environnement, résonne particulièrement dans nos consciences. « C’est dans cet état d’esprit que les 14 000 maires et élus que nous représentons ne sont pas restés indifférents quand les résistants iraniens ont été la cible de massacres dans les camps d’Achraf et de Liberty en Irak. « Nous sommes conscients que depuis plus de 30 ans, la théocratie extrémiste installée en Iran persécute ses citoyens. L’ONU n’a pas manqué de relever le nombre croissant d’exécutions en Iran sous la présidence du soi-disant modéré Hassan Rohani avec près d’un millier de pendaisons qui ont eu lieu sous son mandat. En effet, ce régime qui manque d’une totale légitimité politique et idéologique, n’a même pas été capable de ménager son image et de se donner un semblant de modération, ne serait-ce que le temps des négociations qu’il a entreprises avec la communauté internationale sur son programme nucléaire. Négociations qui, comme vous le savez, viennent d’échouer en raison principalement de l’intransigeance du régime iranien. « Ce régime malmène également l’environnement, on le dit trop peu souvent. Depuis l’avènement du régime islamiste en 1979, la protection des espaces naturels a été reléguée en bas des priorités, arrivant bien derrière les ambitions militaristes et nucléaires et le soutien dispendieux aux dictateurs scélérats comme celui de la Syrie. « Les lacs et les rivières se dessèchent les uns après les autres, et le régime se montre incapable de gérer l’évolution globale et locale de l’air, de l’eau et des sols entraînant une destruction massive de la diversité locale. Avant-hier un récent rapport d’experts a amené les spécialistes à mettre en garde contre un danger « d’effondrement environnemental du plateau iranien ». « Mais heureusement, face à tant d’horreurs, il existe une résistance qui mérite notre estime, notre respect et notre soutien. D’autant plus que, vous le savez, la justice française vient de reconnaître le mouvement de la résistance iranienne et de réaffirmer qu’il est irréprochable et que son combat est légitime. Dans ce contexte le Comité des maires appelle le gouvernement français à conditionner la poursuite des relations avec ce pays et la fin des sanctions, à l’arrêt des pendaisons et à l’amélioration des droits de l’homme du peuple iranien. Il doit également user de son influent pour que la protection des résistants iraniens au camp de Liberty en Irak soit assurée, que le blocus médical du camp soit levé et qu’il soit reconnu comme camp de réfugiés sous la couverture du HCR. « Je voudrais pour finir saluer le courage de toutes celles et de tous ceux, toutes ces femmes et tous ces hommes iraniens qui se battent chaque jour avec abnégation contre le régime des mollahs et l’extrémisme religieux dans leur pays. Leur exemple doit inspirer notre action à nous, démocrates, élus de la République française, quelles que soient nos sensibilités politiques. « Aussi nous tenons à vous réaffirmer notre soutien sans faille au juste combat que vous menez pour la liberté, l’égalité et le retour des droits humains en Iran et partout dans le monde. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe