mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésLe ISJ condamne le blocus inhumain contre le camp des...

Le ISJ condamne le blocus inhumain contre le camp des opposants iraniens

Camp LibertyISJ – Le 27 Août 2014, Madrid – Quelques 2800 réfugiés iraniens, dont 800 femmes, sont détenus dans des conditions insupportables dans le camp Liberty près de l’aéroport de Bagdad. Cela fait plus de deux semaines maintenant que le gouvernement irakien empêche l’entrée du carburant dans le camp Liberty.

L’électricité du camp est uniquement fourni par des générateurs fonctionnant avec du carburant. Par conséquent, la santé des résidents et le fonctionnement de toutes les infrastructures et les affaires de la vie courante sont sérieusement à risque, puisque les réserves de carburant se sont épuisées hier matin et les pompes à eau ont cessé de fonctionner.

Plusieurs résidents, y compris un groupe de femmes, ont subi des coups de chaleur et beaucoup d’autres sont dans un état critique.
Nous avions mis en garde contre cette crise avec de nombreuses lettres, des déclarations et des communications adressées au gouvernement américain, au Secrétaire général des Nations Unies et à la Haute Représentante de l’UE.

Les États-Unis ont une responsabilité particulière car la situation actuelle est le résultat direct de l’invasion américaine de l’Irak en 2003, lorsque les responsables américains ont donné à chacun des résidents des assurances écrites sur leur sureté et sécurité et ensuite ils les ont poussés à évacuer leurs maisons à Achraf pour aller s’installer au camp Liberty.

Jusqu’à présent, 116 personnes ont été tuées dans des attaques brutales par les forces de Maliki et 20 autres sont mortes en raison des restrictions médicales inhumaines imposées par le gouvernement irakien à la demande de l’Iran

Les États-Unis et des Nations Unies doivent respecter leurs engagements et responsabilités en forçant le gouvernement irakien à mettre fin au siège inhumain du camp Liberty et autoriser immédiatement l’entrée des produits alimentaires essentiels, du carburant, de l’eau et d’autres besoins élémentaires des résidents qui subissent actuellement une chaleur extrême de 48°C en été.

Les Etats-Unis seront tenus directement responsable pour tout préjudice à l’encontre des opposants iraniens sans défense par les forces irakiennes inféodées à Téhéran.

Alejo Vidal-Quadras
Ancien vice-président du Parlement européen (1999-2014)
Président du Comité international pour l’application de la justice (ISJ)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe