mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLe gouvernement irakien a l'intention de s'approprier de plus de 500 millions...

Le gouvernement irakien a l’intention de s’approprier de plus de 500 millions de dollars des biens mobiliers et immobiliers des résidents d’Achraf

• Plus de 2000 avocats et juristes de l’Irak et de 9 autres pays arabes se joignent aux représentants des résidents d’Achraf  pour condamner vigoureusement  le pillage des biens et le déni du droit de propriété des résidents d’Achraf et Liberty.
• Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies devrait déclarer explicitement que le gouvernement irakien n’est pas autorisé à empêcher l’entrée des marchands souhaitant acheter les véhicules et les biens des résident à Achraf.
• Martin Kobler et la MANUI ne devraient pas agir comme un moyen de pression du gouvernement irakien et du régime des mollahs contre l’opposition iranienne

Après sept mois de discussions inutiles, de correspondances et de courriels quasi-quotidiennes concernant  la vente des biens des résidents d’Achraf, et contrairement à tous les accords précédents, le samedi 21 juillet, la Mission d’Assistance des Nation-Unis en Irak (MANUI) a informé les représentants des résidents que:

-Il n’y a aucune possibilité de transférer les  biens des résidents d’Achraf au Kurdistan irakien ou vers d’autres pays, comme cela a été demandé par les résidents;

-L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui fournit les services nécessaires pour le transfert des biens, n’interviendra pas dans cette affaire, qui exige l’engagement sérieux du chef de la MANUI et l’accord du gouvernement irakien;

-Le gouvernement irakien  n’autorisera seulement que les marchands  qui auront son approbation pour entrer à Achraf et se livrer à des transactions d’achats.

– La MANUI n’est même pas capable d’amener un évaluateurs pour fixer le prix des biens des résidents d’Achraf et n’interviendra pas dans ce dossier.

Ceci intervient alors que, dans une lettre adressée aux résidents le 28 décembre 2011, M. Kobler avait écrit: « En ce qui concerne les autres questions, telles que les biens et propriétés, nous allons poursuivre la discussion en vue de parvenir à une solution qui respecte les droits de propriété des résidents de façon organisée dans le cadre de la loi irakienne ».

En outre, le 25 janvier 2012 et le 6 et 12 février 2012, le conseiller politique de Maliki,  au nom du gouvernement irakien, et en présence du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies  et son adjoint l’ ambassadeur Gyorgy Busztin, avaient annoncé aux représentants d’Achraf l’accord donné par le gouvernement irakien pour la vente des propriétés et des voitures.

Dans huit projet de lettres et dans sa lettre du 21 avril 2012, Martin Kobler a souligné: «Les résidents procéderont au transfert de la majeure partie de leurs biens mobiliers hors de l’Irak ou les vendront en Irak même».

Afin de faciliter la réinstallation rapide de tous les résidents d’Achraf au camp Liberty, ces derniers avaient signé un accord avec un marchand irakien en avril avec 55 % de réduction pour résoudre la question des biens mobiliers et immobiliers des résidents. Mais le gouvernement irakien a empêché le versement d’un acompte par le marchand et a mis celui-ci sous son contrôle et l’a ensuite utilisé contre les résidents.

Selon des informations obtenues de l’intérieur du régime, Qhasem Soleimani, le commandant en chef de la Force Qods, a ordonné aux agents irakiens du régime qu’ «en ce qui concerne les propagandes et les plaintes persistantes des Monafeghine (terme péjoratif utilisé par le régime pour désigner l’OMPI) sur la vente de leurs biens, en dernier recours, un marchand coopératif peut entrer indirectement dans cette affaire pour une somme maximale de 7 milliards de dinars irakiens. »

En payant quelques 5 à 6 millions de dollars à travers un « marchand coopérant », le gouvernement irakien cherche maintenant à imposer, à l’aide de Kobler et de l’UNAMI, sa décision concernant les biens des résidents d’Achraf évalués à 500 millions de dollars.

Après le rapport de M. Kobler au Conseil de sécurité, dans lequel il a exprimé sa reconnaissance et sa gratitude envers le gouvernement irakien et a souligné « la mince patience de l’Irak », il est vain de s’attendre que soit résolu la question des biens et propriétés des résidents par le gouvernement irakien et par le « facilitateur » des politiques répressives  du régime des mollahs contre l’opposition iranienne.

Malgré les nombreuses lettres et promesses au cours des sept derniers mois, il n’y a eu aucun progrès sur la question de la vente des propriétés. Incontestablement, si au Conseil de sécurité M. Kobler avait rapporté de façon impartiale la vérité sur les événements, la situation aurait été totalement différente.

Le Comité International pour la Justice a déclaré dans un communiqué, qu’il semble que le seul mandat de M. Kobler est d’évincer les résidents de leur maison, leur imposant un déplacement forcé et les entassant dans la prison Liberty.

Dans une déclaration en date du 21 juillet, 2028 avocats et juristes de l’Irak et de 9 autres pays arabes se sont joints aux représentants des résidents d’Achraf  pour condamner vigoureusement  le pillage des biens des résidents et le déni du droit de propriété des résidents d’Achraf et Liberty. Ils ont estimé que la poursuite du déplacement des résidents ne sera possible qu’après la mise en œuvre des 10 demandes des résidents et en particulier la résolution de la question de leurs propriétés.
 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 22 juillet 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe