lundi, février 6, 2023

Le défenseur d’un Iran libre

SAVERNE : Maryam Radjavi rend hommage à Adrien Zeller

Par GUILLAUME ERCKERT

La présidente de la Résistance iranienne en exil Maryam Radjavi s’est rendue hier matin à Saverne avec une délégation d’une vingtaine de personnes pour honorer la mémoire d’Adrien Zeller. Un moment de recueillement a eu lieu sur la sépulture de l’homme politique savernois enterré au cimetière Saint-Nicolas.

ACCROUPIE, LE REGARD FIXE, MARYAM RADJAVI pose ses deux mains sur la sépulture d’Adrien Zeller. En silence, la présidente de la Résistance iranienne en exil marque pendant plusieurs minutes un moment de recueillement pour son « ami de 30 ans ». Puis dépose une couronne de fleurs, des roses blanches et une plaque funéraire devant la photo de l’ancien maire de Saverne et président de la Région Alsace. « C’est un homme auquel j’étais très attachée, précise Maryam Radjavi, qui se rendait hier pour la première fois sur la tombe du défunt. Il était très proche de la résistance iranienne. Il a défendu les opprimés iraniens pendant plus de 20 ans et les droits de l’homme en général. J’ai été très attristée par sa disparition en 2009 car j’étais très attachée à lui. »

L’opposante au régime de la République islamique d’Iran a salué le courage et le dévouement de l’homme politique savernois, connu en Iran pour incarner une « figure de la démocratie ». « Quand il est décédé, poursuit Maryam Radjavi, une cérémonie a été organisée en son honneur dans le camp de réfugiés iraniens d’Achraf », à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Bagdad (Irak).

LA MUNICIPALITE CONTINUE L’ACTION D’ADRIEN ZELLER POUR UN IRAN DEMOCRATIQUE

Aujourd’hui, elle trouve en Emile Blessig, « un ami », le relais idéologique de l’action d’Adrien Zeller. Présent au cimetière, l’ancien député et maire de Saverne jusqu’en mars dernier, soutient « le combat pour un Iran libre et démocratique ». « C’est une forme d’engagement que nous partageons tous », précise Emile Blessig, l’un des députés alsaciens proche du Conseil national de la Résistance iranienne lorsqu’il siégeait à l’Assemblée nationale entre 1998 et 2012.

A ses côtés, Paola Criqui acquiesce.  L’adjointe au maire de Saverne assure que « la municipalité actuelle s’inscrit dans la continuité des actions d’Adrien Zeller par le soutien et la pensée. Autant de petites choses qui apportent à la prise de conscience. »