jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireLe congrès américain devra donner son accord à la levée des sanctions...

Le congrès américain devra donner son accord à la levée des sanctions sur l’Iran

CNRI – Plus des trois quarts des membres de la Chambre des Représentants des États-Unis exigent du président Obama qu’il consulte le Congrès sur un accord nucléaire final avec le régime iranien à l’approche de la date limite des négociations.

« Toute levée des sanctions permanentes exige l’approbation du Congrès », ont écrit dans une lettre adressée à Obama jeudi, 344 parlementaires des deux bords.

Le Président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre Ed Royce (Rép-Calif.) et le plus influent membre de la commission, Eliot Engel (Dém. N.Y.), ont joint leur soutien dans cette lettre. La lettre a également été signée par d’autres parlementaires de premier plan, comme le président John Boehner (Rép-Ohio), le chef de la majorité Eric Cantor (Rép-Va.), le chef de file démocrate de la Chambre Steny Hoyer (Maryland), le Président de la commission des services armés de la Chambre Buck McKeon (Rép-Calif.) et le président de la commission du renseignement Mike Rogers (Rép-Mich.).

Les parlementaires ont exprimé leur préoccupation sur les limites de l’allégement des sanctions, qui semblent être troubles. La loi des États-Unis, disaient-ils, ne définit pas exclusivement les sanctions contre l’Iran comme « liées au nucléaire » et s’appliquent à la place à de nombreux autres domaines.
« Presque toutes les sanctions relatives au programme nucléaire de l’Iran sont également liées à l’avancement du programme de missiles balistiques de Téhéran, l’intensification de soutien au terrorisme international, et d’autres programmes d’armement non conventionnels », dit la lettre.

Par conséquent, les législateurs ont suggéré que l’allégement des sanctions ne soit pas immédiat ou direct.

«La cessation permanente et vérifiable par l’Iran de toutes ces activités – et pas seulement de certaines – est une condition préalable à la levée permanente de la plupart des sanctions mandatées par le Congrès. Cette réalité souvent inaperçue nécessite un travail rapproché avec le Congrès avant de  faire des offres de levée à l’Iran, et nécessite une action du Congrès si des sanctions doivent être levées de façon permanente », ont-ils ajouté.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe