lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieLe commerce du pétrole iranien sous le régime de sanctions

Le commerce du pétrole iranien sous le régime de sanctions

CNRI – D’après Reuters, les tentatives du régime iranien d’échapper aux sanctions sont devenues beaucoup plus complexes depuis que les puissances occidentales ont pris au milieu de l’année dernière de nouvelles mesures visant particulièrement le commerce du gaz et du pétrole.

L’agence de presse a ajouté que selon des opérateurs, toute société traitant avec le régime iranien a dû se battre pour obtenir des lettres de crédit, nécessaires pour garantir les transactions.
Reuters rapporte que des sources maritimes ont indiqué cette semaine que le régime stockait du pétrole brut en mer à bord de 12 très gros transporteurs de brut (VLCC) qui peuvent contenir un maximum de 24 millions de barils.

12 millions de barils supplémentaires de pétrole brut ont été entreposés à plus court terme, ce qui impliquait des navettes de transit vers le terminal pétrolier de la Mer Rouge, Sidi Kerir, précisent-elles.

Bien que l’Iran soit le deuxième plus grand producteur de pétrole brut de l’OPEP après l’Arabie Saoudite, son infrastructure de raffinerie inadéquate fait de lui un importateur d’essence.

Reuters mentionne qu’analystes et opérateurs s’accordent à dire que les importations d’essence ont chuté sévèrement, mais ont précisé que des cargaisons de puissances amies telles que le Venezuela sont passées au travers.

D’après Reuters, la demande a baissé en Iran lorsque le régime a réduit les subventions, ce qui signifie que le prix de l’essence a augmenté.

Mais les opérateurs ont déclaré que le régime iranien était toujours incapable d’importer autant que nécessaire, d’après Reuters.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe