samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieLe chômage en Iran est à un point critique

Le chômage en Iran est à un point critique

Le chômage en Iran est à un point critique

Le ministre du Travail et de l’action sociale du régime iranien a déclaré que le chômage en Iran touchait 3,4 millions de personnes et souligné que l’économie iranienne n’avait pas « la capacité » de résoudre ce problème.

Cité par News Network le 18 septembre, Rabiei a déclaré : « Notre économie n’a ni la force ni la capacité de créer 1,4 million d’emplois par an. Il y a un problème avec l’offre et la demande, le chômage et l’emploi. »

Concernant la demande d’emploi en Iran, il a affirmé: « Pendant des années, nous avons eu une croissance négative et nous avons eu un déficit de croissance de 60 %, ce qui a créé de nombreux problèmes. »

M. Rabiei a ajouté qu’actuellement, l’Iran compte « environ 3 400 000 demandeurs d’emploi. Si les gens qui entrent sur le marché du travail échouent, ce nombre augmentera. »

Il n’a pas spécifié les critères de comptage pour le nombre de sans-emploi, mais selon la définition du centre de statistiques du régime, tous les gens à partir de l’âge de 10 ans qui ont travaillé au moins une heure par semaine ou qui ont quitté temporairement leur emploi sont considérés comme employés !

Plus tôt, Nematollah Mirfallah Nassiri, le directeur du centre de statistiques et de l’information stratégique au ministère du Travail et de l’Action sociale, a déclaré que selon les critères de l’Organisation internationale du Travail (OIT), le chômage en Iran est à un point critique.

En même temps que la publication des résultats préliminaires du recensement de la population en 2016, Omid Ali Parsa, directeur du centre de statistique, a annoncé que la moitié de la population active en Iran entre 2011 et 2016 était sans emploi.

Bien qu’Hassan Rohani ait déclaré que le principal objectif de son gouvernement était de réduire le chômage, les experts estiment qu’il a échoué à résoudre ce problème.

Selon l’agence de presse officielle Mehr, 900 000 personnes se sont ajoutées aux 600 000 demandeurs d’emploi des années 2000.

Dépit de ses immenses potentialités, l’économie iranienne a été en chute libre au cours des deux dernières années.

Pourquoi un tel marasme ? Ce sont des facteurs intrinsèques qui sont la cause de la déliquescence de l’économie iranienne. La réforme de l’économie iranienne passe par la remise en cause des ressources financières de l’institution du Guide suprême et des Pasdaran qui dominent et pillent l’économie pour financer la machine de guerre et de répression. Pour changer les choses Rohani doit s’attaquer aux fondements du système, ce qu’il ne semble ni pouvoir, ni vouloir faire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe