mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe chef de la délégation de l’opposition syrienne dans les négociations intervient...

Le chef de la délégation de l’opposition syrienne dans les négociations intervient à la conférence de la Résistance iranienne

CNRI – A l’occasion du mois béni de Ramadan, une conférence intitulée « solidarité des religions contre l’extrémisme » en présence de Maryam Radjavi et de personnalités de pays arabes et de musulmans de France, s’est déroulée à Auvers-sur-Oise le 3 juin 2017.

Le Dr Nasr al-Hariri, chef de la délégation de l’opposition syrienne dans les négociations internationales, a fait une intervention dans lequel il a demandé l’expulsion du régime iranien de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), soulignant que l’Iran avait envahi la Syrie avec près de 90 000 milices sectaires venant de différents pays afin de massacrer les Syriens et faire échouer leur révolution.

Il s’est également référé aux crimes de Téhéran en Syrie, affirmant que ce régime sévissait en Syrie afin de mettre en œuvre ses complots expansionnistes pour occuper le Levant. Il a déclaré : « Lors des dernières négociations, comme lors des précédentes, notre objectif a été le régime de Khamenei et son rôle destructeur dans la région. Nous avons présenté une note que je peux résumer ici :

« Premièrement, l’ingérence du régime iranien en Syrie, comme dans d’autres pays, est illégitime. Aujourd’hui, il y a au moins 90 000 soldats des gardiens de la révolution et du Hezbollah libanais, du Hezbollah syrien, les Fatemiyoun et d’autres groupes présents en Syrie. Ils sont rémunérés par Téhéran… »

Il a ajouté : « Le combat contre le terrorisme est une des priorités de la Révolution nationale syrienne. Ce terrorisme est symbolisé par le régime d’Assad et celui du régime iranien. Pour ceux qui se battent sérieusement contre le terrorisme, il ne pourra pas y avoir de fin à ce phénomène tant que le régime iranien sera au pouvoir… Les principales entités derrière le terrorisme aujourd’hui sont le régime des mollahs de Téhéran et celui de Bachar el-Assad à Damas.»

Al-Hariri a souligné : « J’exhorte la communauté internationale à mettre sur la liste noire les gardiens de la révolution, le Hezbollah libanais, le Hezbollah irakien et les mercenaires des mollahs dans différents pays. De plus, nous cherchons des mesures effectives en ligne avec un programme pour la lutte contre le terrorisme. Les mêmes mesures prises contre Daech et al-Qaïda doivent être mises en œuvre dans différents pays, sinon toute discussion concernant la lutte anti-terroriste ne sera qu’une illusion. »

Il a ajouté : « Je me joins au CNRI pour chercher à souligner la nécessité de l’expulsion de toutes les milices soutenues par le régime iranien du Moyen-Orient. »

Al-Hariri a conclu : « Enfin, je demande à ce que l’Iran soit expulsé de l’OCI. »

 

Lire aussi: 

Maryam Radjavi exhorte à s’opposer au régime iranien et appelle à la solidarité pour rejeter la contrainte religieuse et la religion obligatoire -vidéos

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe