mardi, janvier 31, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafL’ancien juge suprême palestinien condamne les attaques contre Achraf

L’ancien juge suprême palestinien condamne les attaques contre Achraf

CNRI – L’ancien juge suprême palestinien et l’ancien président du Conseil judiciaire suprême de la Charia, le Dr Tayssir al-Tamimi, a fermement condamné samedi les attaques contre les résidents sans défense du camp d’Achraf par les forces irakiennes, en particulier contre l’hôpital du camp.

Récemment, les forces irakiennes rattachées au bureau du Premier ministre Nouri al-Maliki ont attaqué le camp d’Achraf, où résident 3 400 membres du principal mouvement d’opposition iranien, l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). La clinique du camp, où sont accueillis les patients en phase terminale, a également fait partie de l’incursion.

Le Dr Tamimi a aussi condamné l’exécution de M. Ali Saremi par le régime des mollahs qui a eu lieu le 28 décembre. Ce prisonnier politique avait passé 24 années de sa vie en détention sous chah et la dictature des mollahs. Il a notamment réprouvé le fait que l’exécution ait eu lieu à cause de la visite de M. Saremi à Achraf pour y voir son fils, Akbar.

Le Dr Tamimi a souligné que selon les enseignement islamiques, la visite de la famille figure parmi les droits fondamentaux d’un détenu. Nul ne peut être puni seulement pour la pratique de ce droit, a-t-il dit.

Il a fait appel à la communauté internationale, aux Nations Unies, et à d’autres organisations humanitaires et défenseurs de la liberté dans le monde entier pour intervenir immédiatement afin d’assurer la protection internationale d’Achraf. Il a dit que les organisations internationales devraient communiquer avec les autorités irakiennes pour les convaincre de lever le blocus de deux ans sur le camp et de supprimer les restrictions sur les traitements médicaux et autres nécessités.

Il a déclaré que les patients souffrant de maladies mortelles devaient bénéficier d’un traitement médical, et qu’il fallait protéger leur droit à la vie.

Pour le Dr Tamimi, il est impératif de respecter les engagements qui s’appuient sur les enseignements islamiques et les conventions humanitaires internationales sur l’obligation de protéger les citoyens en temps de guerre.

Il a déclaré que les droits des résidents d’Achraf, des réfugiés palestiniens et d’autres qui sont invités en Irak devraient être protégés jusqu’à leur retour définitif dans leur pays d’origine.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe