dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyL’ambassadeur des mollahs admet que la fermeture d’Achraf a été organisée par...

L’ambassadeur des mollahs admet que la fermeture d’Achraf a été organisée par le régime iranien

L’ambassadeur des mollahs à Bagdad reconnait que la fermeture d’Achraf et les mandats d’arrêt contre les Achrafiens ont été organisés par le régime iranienCNRI – A la suite du transfert du 7e groupe d’Achrafiens au camp Liberty, dimanche 16 septembre, Danaïfar, un commandant de la force terroriste Qods et ambassadeur du régime iranien à Bagdad, a reconnu que le transfert des Achrafiens à Liberty et la fermeture d’Achraf, ainsi que l’ouverture de dossiers judiciaires contre les Achrafiens, avaient été menés par le régime des mollahs et son ambassade à Bagdad.

 

« En coordination et avec le suivi du gouvernement irakien, nous assistons heureusement à la fermeture [d’Achraf] (…) Le point important ici, c’est que nous sommes en litige avec eux. Il y a de nombreuses plaintes portées contre leurs dirigeants par des plaignants privés et des innocents qu’ils ont fait tomber martyrs », (télévision d’Etat – 16 septembre 2012).

Falleh Fayyaz, le conseiller à la sécurité national de Maliki, avait déjà dit à son retour d’Iran le 24 avril 2012 à la chaine TV Al-Iraqia liée à Maliki : « Il est naturel que le dossier de l’organisation terroriste des Moudjahidine soit discuté avec la partie iranienne (…) M. Martin Kobler a parlé en détails avec les parties iranienne et irakienne via l’ambassade iranienne ou d’autres canaux de communication avec l’Iran afin de réunir les conditions nécessaires à la mise en œuvre de l’accord entre lui et l’Irak pour fermer le camp d’Achraf et mettre fin à la présence de cette organisation sur le territoire irakien. »

La Résistance iranienne avait déjà dit que les mandats d’arrêts avaient été préparés dans une telle hâte qu’ils ne portaient même pas le nom du juge, et comprenaient les noms de personnes décédées, de membres de la Résistance iranienne en Europe et aux USA, ou de personnes en Iran ou d’autres qui n’ont jamais été membres de l’OMPI.
 
Dans son intervention d’hier, Danaïfar a évoqué une autre date butoir ridicule : “Selon les plans arrangés, ils doivent être réinstallés hors d’Irak au maximum dans les trois prochains mois.”

Un ancien haut responsable de la MANUI et conseiller du Représentant spécial de l’ONU sur la question d’Achraf, témoignant lors d’une audition au Congrès américain le 13 septembre 2012 a déclaré : “Les questions concernant le transfert de tout groupe d’exilés du camp d’Achraf au camp Liberty, y compris les dates et le nombre spécifique de personnes, ont été coordonnées au nom du cabinet du premier ministre irakien avec l’ambassade d’Iran à Bagdad.”

Les aveux de l’ambassadeur des mollahs en Irak révèlent les plans et les intrigues du régime iranien et du gouvernement irakien contre les Achrafiens, spécialement après leur transfert au camp Liberty. Par conséquent, étant donné la responsabilité directe et indéniable de l’ONU et du gouvernement américain vis-à-vis de la protection des Achrafiens, la Résistance iranienne appelle à une action urgente de la Secrétaire Clinton et du Secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon, pour assurer et garantir la protection et la sécurité des habitants d’Achraf et de Liberty.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 septembre 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe