mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL'agression irakienne contre les résidents d’Achraf s'intensifie

L’agression irakienne contre les résidents d’Achraf s’intensifie

ImageCNRI – Mehdi Oqbai, un responsable du groupe d'opposition iranien, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), a mis en garde contre une catastrophe humanitaire dans le camp d’Achraf, à la suite d'un siège par les forces de sécurité irakiennes qui ont intensifié les mesures, qualifiées d’ «agression», contre les résidents, a rapporté de Bagdad l'agence de presse italienne, AKI le 31 mars 

M. Oqbai a dit à AKI que « ces mesures comprennent notamment l’interdiction d’entrée des avocats irakiens et étrangers ainsi que des délégations étrangères. Les forces militaires empêchent l'entrée de véhicules sans plaque d'immatriculation irakienne dans la Cité. Et ils ne permettent pas à la majorité des travailleurs irakiens qui travaillaient à l'intérieur du camp d'entrer et de faire leur travail. »

« Les mesures comprennent également un ordre qui interdit aux résidents d’utiliser des caméras et appareils photos, de porter leur uniforme, et qui ordonne la suspension de tout type de travaux de construction et de rénovation des bâtiments et qui interdit l'entrée de tous les matériaux de construction dans le camp», a-t-il dit.
 
M. Oqbai appelle le président américain Barack Obama, le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, le Conseil de sécurité des Nations unies, le Comité international de la Croix-Rouge, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés et le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme à « intervenir afin de prévenir une catastrophe humanitaire ».
 
Il a souligné, «la meilleure façon d’empêcher une telle catastrophe est le retour de la protection d’Achraf sous la responsabilité des troupes américaines », comme c'était le cas avant le début de l'année.

En réponse aux menaces du conseiller irakien à la sécurité nationale Movaffagh al-Roba’i sur le transfert des résidents vers un autre point dans l'ouest de l'Irak, M. Oqbai a déclaré que «les résidants ne quitteront pas le foyer où ils vivent depuis 23 ans et où ils ont tout construit par eux-mêmes. Ce sont des personnes protégées en vertu de la quatrième Convention de Genève », a indiqué AKI.

Note de la rédaction : cet article a été compilé à partir d’une dépêche de l’AKI en arabe.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe