samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafLa Lutte d’Achraf est notre lutte - Sénateur Peter Van Rompuy

La Lutte d’Achraf est notre lutte – Sénateur Peter Van Rompuy

CNRI – « Les semaines et les mois à venir sont cruciaux pour Achraf et ses habitants. C’est pourquoi je suis venu aujourd’hui pour appeler à davantage de soutien international », a déclaré le sénateur belge Peter van Rompuy à Bruxelles le 18 octobre.

Il s’exprimait dans une conférence internationale le 18 octobre à Bruxelles sur l’invitation du Comité belge des Amis d’un Iran démocratique, qui réunissait des représentants du Parlement européen et du parlement belge, ainsi que des personnalités internationales de premier plan des États-Unis et d’Europe. Ils ont noté que le camp Achraf en Irak, qui abritent 3400 opposants au régime des mollahs iraniens et qui est menacé d’un nouveau massacre avant le 31 décembre, est le facteur le plus important de la confrontation à la dictature religieuse et terroriste iranienne qui se dirige vers l’acquisition de la bombe atomique. Dans le même temps, la défense d’Achraf est en ligne avec la promotion de la démocratie et des droits humains et la défense du printemps arabe dans la région.
 
Voici l’intervention du sénateur Peter Van Rompuy :

Il y a cinq ans, j’ai prononcé un premier discours en faveur du camp d’Achraf. A cette occasion, j’avais cité Nelson Mandela qui avait dit que le soutien de la communauté internationale est plus puissant qu’une flotte d’avions de chasse. Je suis heureux de noter que ces cinq dernières années, la flotte des soutiens internationaux pour le camp d’Achraf a grandi en taille et en puissance. Le soutien pour Achraf a grandi mais le défi qui lui fait face aussi, comme l’assassinat de 36 de ses habitants le 8 avril de cette année a été le moment le plus sombre.

Les semaines et les mois à venir sont cruciaux pour Achraf et ses habitants. C’est pourquoi je suis venu aujourd’hui pour appeler à davantage de soutien international. Plus précisément j’appelle l’UE, les USA et l’ONU à prendre des mesures urgentes pour que le gouvernement irakien annule cette date butoir pour fermer Achraf à la fin de l’année.

J’appelle l’ONU à installer une équipe permanente d’observateurs à Achraf pour assurer la protection et les droits humains de ses habitants. Et enfin, je donne mon plein soutien à l’envoyé spécial de l’UE, mon compatriote belge, Jean de Ruyt.

Il y a cinq ans, j’avais aussi cité Martin Luther King qui disait qu’une injustice faite quelque part menace la justice partout. C’est pourquoi je suis venu ici pour renouveler mon soutien à Achraf. C’est pourquoi, dans quelques jours j’assisterai comme observateur international aux premières élections vraiment démocratiques en Tunisie.

Je ne soutiens pas cette lutte pour la démocratie, les droits de l’homme et la justice uniquement parce que cela m’interpelle, mais parce que nous voulons montrer que vous n’êtes pas seuls, que votre lutte est aussi notre lutte, que votre douleur et votre liberté sont aussi notre douleur et notre liberté et que par conséquent la communauté internationale est fermement déterminée à soutenir les habitants du camp d’Achraf jusqu’à ce qu’ils puissent eux aussi jouir la douceur de la liberté dans leur vie.