mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésLa justice blanchit les "Moudjahidine du peuple"

La justice blanchit les « Moudjahidine du peuple »

Par Eric Pelletier
Le juge antiterroriste Marc Trévidic a rendu un non-lieu général, onze ans après les poursuites initiées par son prédécesseur, Jean-Louis Bruguière.        
L’Express – Cette décision, l’Organisation des moudjahidine du peuple iranien (OMPI) l’attendait depuis onze ans. Le mouvement d’opposition au régime des mollahs en Iran a obtenu un non-lieu général, le 16 septembre, dans l’enquête financière qui le visait en France, comme l’a révélé M6. Toutes les poursuites sont abandonnées.

Les locaux de l’OMPI à Auvers-sur-Oise (Val-d’Oise) avaient été la cible d’une descente de police à la mi-juin 2003. Les enquêteurs avaient mis la main sur plusieurs millions de dollars en espèces. Figure emblématique d’un mouvement parfois qualifié de sectaire par ses opposants, Maryam Radjavi avait été brièvement incarcérée.

« Insupportable saga judiciaire »
Elle dénonçait une instrumentalisation politique de la justice au nom d’un « marchandage » avec Téhéran. De fait, le dossier s’est affaibli au fil d’une instruction anormalement longue. Les accusations de terrorisme ont été abandonnées, l’enquête ne retenant que des délits financiers, désormais caducs. Le non-lieu général met fin à une « insupportable saga judiciaire », a réagi auprès de l’AFP l’avocat William Bourdon.

En 2009, le juge antiterroriste Marc Trévidic a hérité du dossier. Il a pris, dans cette affaire comme dans d’autres, le contre-pied de son prédécesseur, Jean-Louis Bruguière.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe