jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésLa Force terroriste Qods du régime iranien en première ligne sur le...

La Force terroriste Qods du régime iranien en première ligne sur le front en Irak

Ghassem Soleimani, le commandant de la Force terroriste Qods du régime iranienCNRI – Ghassem Soleimani, le commandant de la Force terroriste Qods du régime iranien apparait comme le tacticien en chef dans les combats que mène l’Irak contre les militants sunnites, en travaillant sur la ligne de front aux côtés des conseillers des gardiens de la révolution (Pasdarans), affirment des officiels du gouvernement irakien.

 

Une dépêche de l’agence Associated Press dit que « de manière alarmante, le rôle du général iranien Ghassem Soleimani » qui fait de lui « le véritable commandant iranien de la défense de l’Irak » montre combien le gouvernement irakien de Nouri al-Maliki dépend du régime iranien.

Soleimani se rend fréquemment dans de multiples zones de combat en Irak, ajoute la dépêche.

Les conseillers pasdaran qui accompagnent Soleimani et des membres du Hezbollah Libanais aident aussi des groupes affiliés au régime iranien.

« Nous avons certainement besoin de ces conseillers », a déclaré Wahab al-Taï, un haut commandant d’Assaïb Ahl al-Haq, l’une des nombreuses milices chiites soutenues par l’Iran en Irak. « Ils ont l’expertise qui nous manque dans la guérilla urbaine. »

Outre l’équipe de conseillers, des drones iraniens effectuent des vols quasi quotidiens de reconnaissance et des armes iraniennes sont déversées en grande quantité en Irak, selon la dépêche.

Une récente évaluation de l’armée américaine concernant les forces de sécurité irakiennes conclut que les forces irakiennes fidèles à Nouri Maliki « sont maintenant fortement tributaires des milices chiites – dont beaucoup ont été formées en Iran – ainsi que des conseillers de la Force iranienne paramilitaire Qods », selon le New York Times.

Selon The Times le rapport confidentiel affirme que « de nombreuses unités sont si profondément infiltrées par des informateurs extrémistes sunnites ou des chiites soutenus par l’Iran que les Américains chargés de conseiller les forces de Bagdad pourraient faire face à des risques pour leur sécurité, d’après des officiels américains. »

« Le rapport conclut que seulement environ la moitié des unités opérationnelles de l’Irak sont en mesure de recevoir les conseils des commandos américains si la Maison Blanche décide d’aider à faire reculer l’avancée du mois dernier des militants sunnites dans le nord et l’ouest de l’Irak. »

«Venant s’ajouter au dilemme de l’administration, l’évaluation conclut que les forces irakiennes fidèles au Premier ministre Nouri Maliki sont maintenant fortement tributaires des milices chiites – dont beaucoup ont été formées en Iran – ainsi que des conseillers de la Force iranienne paramilitaire Qods. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe