vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésLa dirigeante de l'opposition iranienne prédit un changement de régime

La dirigeante de l’opposition iranienne prédit un changement de régime

Al Arabiya News, 28 juin – Maryam Radjavi, dirigeante du Conseil national de la Résistance iranienne, prédit  un changement de régime dans son pays d’origine, affirmant que les « mollahs ne représentent pas le peuple iranien », dans une interview sur Fox Nouvelles vendredi.

«Je suis convaincue que la dictature religieuse des mollahs au pouvoir en Iran ne durera pas dans le 21e siècle et sera renversée « , a déclaré Maryam Radjavi à la chaine info américaine lors d’un grand rassemblement d’Iraniens et de partisans de la résistance iranienne à Paris.

Elle a expliqué ce qu’elle considérait comme les véritables intentions de l’Iran, à savoir de propager le fondamentalisme radical, la fabrication d’armes nucléaires et l’élimination des opposants par tous les moyens.

Pour Maryam Radjavi, ceci est différent des aspirations des Iraniens.

« Un Iran libre, démocratique et où les urnes s’expriment, un Iran non nucléaire, avec  l’égalité des sexes», a-t-elle dit (…)

Irak

Maryam Radjavi a précisé l’importance de l’Irak pour le régime de l’Iran pou y diffuser son idéologie et les conspirations des mollahs.

« Il existe un large consensus international sur le fait que l’état actuel des choses en Irak émane du monopole de Maliki et de sa politique répressive. Ainsi, il n’existe qu’une seule solution, qui est d’évincer Maliki, d’expulser le régime iranien d’Irak et d’installer un gouvernement démocratique et d’union. Ce n’est que le régime iranien qui soutient ouvertement le

maintien de Maliki au pouvoir » a déclaré Maryam Radjavi, citée par le Conseil national de la Résistance iranienne vendredi.

Tout comme le régime iranien a tué plus de 120 000 membres et sympathisants du Conseil de la résistance, Radjavi a déclaré que le gouvernement du Premier ministre irakien Nouri Maliki massacre également  ses adversaires.

Maliki est aussi critiqué pour avoir divisé le pays, en éliminant les minorités sunnites et kurdes du gouvernement irakien dirigé par des chiites.

Les Etats-Unis et d’autres pays font pression pour la formation d’un nouveau gouvernement au plus vite pour contrer l’insurrection dirigée par une émanation d’Al-Qaïda, l’Etat islamique d’Irak et la Syrie.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe