mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésLa chute du prix du pétrole aura de graves conséquences pour l’économie...

La chute du prix du pétrole aura de graves conséquences pour l’économie iranienne

iran economyLa chute du prix du pétrole va aggraver l’inflation et le déficit budgétaire de l’Etat, a averti un membre du parlement des mollahs. Hadi Ghavami, membre de la Commission du plan et du budget, a déclaré à l’agence de presse officiel IRNA que la baisse du prix du pétrole provoquera une dévaluation de la monnaie nationale et une chute des réserves en devises de l’Etat. L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) a annoncé la semaine dernière que selon ses prévisions, le prix du pétrole brut de Brent ne devrait pas augmenter au-delà du niveau de 80 dollars le baril (ceci a été le prix le plus bas du pétrole sur les marchés internationaux durant les douze derniers mois). L’AIE a ajouté : « Dans le passé, certains analystes avaient spéculé que le coût élevé de production du pétrole non conventionnel pourrait faire augmenter le prix du pétrole brut de Brent de 80 dollars le baril jusqu’à 90 dollars le baril. Mais, étant donné la situation actuelle de l’offre et la demande, il est peu probable que le prix du pétrole augmente dans les mois à venir. » « Sauf s’il y a un incident provoquant une rupture d’approvisionnement en pétrole, la tendance baissière du marché pourraient s’accentuer encore durant le premier semestre 2015 », a précisé l’agence. En Iran, le quotidien gouvernemental Ebtekar avait écrit le 8 novembre que le déficit budgétaire du pays avoisinait 1,5 milliard de dollars. Les économistes estiment que le vrai chiffre du déficit budgétaire du gouvernement en Iran est beaucoup plus élevé que cela. Le régime iranien avait déterminé son budget 2014 sur la base d’un prix de pétrole aux alentours de 100 dollars le baril et des exportations de pétrole de l’ordre de 300 000 barils par jour.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe