lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeL’Organisation Badr, créée par le régime iranien, a torturé et tué des...

L’Organisation Badr, créée par le régime iranien, a torturé et tué des Irakiens (enquêtes américaines)

L’Organisation Badr, créée par le régime iranien, a torturé et tué des Irakiens (enquêtes américaines)

Hadi al-Améri a prêté allégeance au guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei.

L’Organisation Badr en Irak (une milice créée en Iran en 1982 par les pasdaran du régime iranien) possède des prisons secrètes et ses membres sont impliqués dans des actes de torture et des assassinats, soulignent plusieurs rapports d’enquêtes du gouvernement américain qui n’ont jamais été rendus public.

Les crimes commis par l’Organisation Badr, dirigée par Hadi al-Améri, ont été systématiquement ignorés par les Etats-Unis, a rapporté l’agence Reuters qui a vu le contenu de deux enquêtes inédites sur ce sujets, ainsi que d’autres documents officiels américains rédigés durant les dix dernières années.

« Une enquête américaine, menée il y a dix ans, mentionne l’existence de prison secrètes utilisées par des officiels irakiens et par des groupes politiques ayant commis des assassinats, lesquels ont contribué à déclencher une guerre civile interconfessionnelle en Irak. L’enquête mentionne également que le gouvernement américain a fermé les yeux sur des exactions commises sous le prétexte de lutte contre Daech », ajoute Reuters.

Selon cette enquête américaine, des personnes travaillant pour la « Direction des enquêtes spéciales » (une organisation officieuse liée au ministère de l’Intérieur en Irak) ont illégalement détenu, torturé et assassiné des citoyens irakiens. Le gouvernement irakien a échoué à prendre des mesures pour stopper ces crimes. »

« Dans une prison secrète située dans un bâtiment de la police à Bagdad, 168 prisonniers ont été détenus dans des conditions horribles. Les officiels irakiens ont couvert ce scandale et sont allé jusqu’à nier l’existence de cette prison. Parmi les personnes qui ont dirigé cette prison secrète, il y a eu notamment Midhat Mahmoud, ministre de la Justice ; Bayan Jabr, ministre des Transports ; ainsi qu’un commandant de l’organisation Badr appelé ‘Ingénieur Ahmed’», indiquent les rapports de l’armée et du gouvernement américain.

Chaque fois qu’Hadi al-Améri se rend à Téhéran, il y rencontre Ali Khamenei, le guide suprême du régime iranien. Il a prêté allégeances à Khamenei et le considère comme son guide spirituel.

Deux membres de l’opposition iranienne, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), ont été enlevés par les forces spéciales du ministère irakien de l’Intérieur, le jeudi 4 août 2005, à 12h30, dans la rue Karradah à Bagdad. Les deux individus ont été des « personnes protégées » en vertu de la Quatrième Convention de Genève.

Les témoins de la scène, les résidents locaux et les propriétaires de magasins dans cette rue ont déclaré que les ravisseurs se déplaçaient à bord de deux véhicules de la police irakienne (de couleur blanche et bleue, avec deux bandes jaunes sur le toit). Selon le commissariat de police dans ce quartier, les deux voitures appartenaient à l’Organisation Badr et aux forces spéciales du ministère de l’Intérieur de l’Irak. Les deux membres de l’OMPI ont d’abord été emmenés dans un immeuble appartenant au ministère de l’Intérieur.

Jusqu’à présent, il n’y a aucune information sur le sort de ces deux personnes enlevées.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe