mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL'Occident doit soutenir l'opposition démocratique pour renverser les mollahs en Iran -...

L’Occident doit soutenir l’opposition démocratique pour renverser les mollahs en Iran – Vidal-Quadras

M. Alejo Vidal-Quadras, Vice-Président du Parlement Européen de 1999 à 2014, et actuellement président du Comité International pour la Recherche de la Justice (ISJ) basé à Bruxelles, estime qu’il est grand temps pour les dirigeants occidentaux de soutenir l’opposition démocratique qui œuvre pour le renversement des mollahs intégristes au pouvoir en Iran.

Dans un article publié dans EuroActive, Vidal-Quadras s’est vivement félicité de la récente déclaration conjointe de 221 membres du Parlement Européen pour soutenir l’opposition démocratique au régime et exiger qu’un accord international sur le programme nucléaire illicite de l’Iran puisse inclure des dispositions pour l’inspection de ses sites militaires.

Concernant la réaction hystérique du régime à la déclaration, il a écrit : “J’avais prévu une réponse affolée de Téhéran, mais j’ai été aussi surpris par le niveau d’inquiétude des mollahs, ce qui montre qu’ils sont réellement en difficulté.”

Le ministère des Affaires étrangères iranien a décrit mardi la déclaration des parlementaires européens comme “l’hystérie” et “l’argot de médias” propagés par l’OMPI, selon l’agence de presse officielle IRNA.

M. Vidal-Quadras estime que la réaction du régime a touché deux nerfs sensibles du régime iranien :

Premièrement, la déclaration demande à Téhéran de se conformer aux requêtes internationales d’inspections strictes des sites militaires, en dépit d’un refus absolu la semaine dernière par le Guide Suprême des mollahs. « L’Iran doit se conformer à toutes les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies en ce qui concerne son programme nucléaire, et il doit répondre à toutes les questions en suspens de l’AIEA, tout en permettant des inspections intrusives de tous ses sites militaires et civils, qu’ils soient déclarés ou non, » souligne la déclaration.

Deuxièmement, elle traverse la ‘Ligne rouge’ de Téhéran parce qu’elle apporte son soutien politique au mouvement de la Résistance iranienne, au habitants du Camp Liberty en Irak et le plan en 10 points de Mme Rajavi pour un avenir démocratique en Iran.

L’ancien vice-président du Parlement Européen a ajouté :

« Les eurodéputés, qui représentent tous les groupes politiques au Parlement Européen, de 28 Etats membres de l’UE, ont également présenté une analyse réaliste de ce qui devrait être fait pour mettre fin à la crise actuelle au Moyen-Orient : “Le régime iranien est au cœur de la crise dans cette région et ne fait pas partie de la solution. Si l’intégrisme et l’extrémisme doivent être déracinés dans cette région, l’influence destructrice et l’ingérence de l’Iran doivent prendre fin. »

« De nombreux parlementaires et moi allons marteler cet appel à nos dirigeants de l’UE quand nous irons à la rencontre annuelle de l’opposition iranienne à Paris le 13 juin. Cette réunion qui rassemble traditionnellement quelque 100 000 iraniens expatriés et leurs soutiens internationaux, y compris des centaines de personnalités, en faveur du changement démocratique en Iran.

« Alors que la date limite du 31 juin pour un accord sur le programme nucléaire de l’Iran se profile à l’horizon sans signes que Téhéran acceptera les termes de la communauté internationale, il est grand temps pour les dirigeants Occidentaux de faire attention aux appels de leurs élus et de soutenir l’opposition démocratique pour renverser les mollahs au pouvoir en Iran. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe