jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance« Mme Radjavi, vous entretenez la flamme de la Résistance en Iran...

« Mme Radjavi, vous entretenez la flamme de la Résistance en Iran » (député français)

Jean-Philippe MaurerCNRI – « Il est important qu'il y ait une porte ouverte sur le monde et qu’elle donne de la résonance à ce qui se passe en France, et au combat que vous menez ici en France et à travers le monde, pour une véritable libération de l'Iran », a dit Jean-Philippe Maurer le 16 juillet à Maryam Radjavi à l’Assemblée nationale.

 

Jean-Pierre Brard, Maryam Radjavi, Jean-Philippe MaurerCNRI – « Il est important qu'il y ait une porte ouverte sur le monde et qu’elle donne de la résonance à ce qui se passe en France, et au combat que vous menez ici en France et à travers le monde, pour une véritable libération de l'Iran », a dit Jean-Philippe Maurer le 16 juillet à Maryam Radjavi à l’Assemblée nationale.

Le député du Bas-Rhin recevait la présidente élue de la Résistance iranienne dans une conférence où était rendue publique une déclaration signée par une majorité de députés français en faveur d’un changement démocratique en Iran, la Troisième Voie défendue par Maryam Radjavi.

Voici l’intervention de Jean-Philippe Maurer :

Je me joins aux salutations de mes collègues, madame la présidente, et je crois qu'effectivement, pour nous, c'est une excellente façon de faire un arrêt sur image et de rappeler tout le soutien que nous vous apportons, puisque dans ce vaste monde, les problèmes sont multiples et les uns les autres pourraient s'estimer préoccupés par ce qui se passe ailleurs. 

Si nous nous intéressons à ce qui ce passe en Iran, c'est tout d'abord parce que cela est et reste un grand pays, un pays qui sur un plan géostratégique, est placé dans une position tout à fait éminente. Et notre démarche, notre engagement, c'est celui d'abord de démocrates qui mettons par-dessus tout le respect de la démocratie.

Une véritable démocratie ça veut dire quoi ? Ça n'est pas celle où une formation politique dominante choisit ses propres candidats et décide de qui ne peut pas être candidat. Ce serait une démarche tout à fait tronquée à laquelle nous ne pouvons ni nous rallier, ni nous reconnaître. Notre engagement également c'est celui de gens issus de formations politiques très diverses. Je crois que là aussi, cela montre que quelle que soit les formations politiques auxquelles nous nous rattachons, nous mettons le primat de la démocratie avant tout. Cette démocratie qui est le débat d'idée, qui est la confrontation des opinions, mais qui est également celle du respect dû à chacun.

Aujourd'hui et depuis plusieurs années, ce respect n'est pas de mise en Iran. Cela nous inquiète profondément de par l'ensemble des répercussions que cela peut avoir sur une bonne partie de la région et je l'entend de façon très large, puisque leur démarche tentaculaire est en réalité une démarche tout à fait déstabilisatrice.

Nous croyons également à ce que Henry Kissinger appelait la politique des petits pas, puisque nous ne sommes pas dans des bouleversements où du jour au lendemain tout pourrait basculer.

Mais je crois que vous entretenez la flamme de la résistance, vous la manifestez également, et c'est important, grâce aux nouvelles technologies. Mon collègue Brard parlait du général de Gaulle qui était allé à Londres et qui disposait de moyens un petit peu plus réduits. Aujourd'hui, grâce aux nouvelles technologies, on peut communiquer, vous pouvez communiquer et nous savons que la réunion que nous tenons ici ce matin, pourra être vue également en Iran. Et je crois que ça aussi c'est un signe très fort de montrer que où que l'on soit, on peut s'adresser à des personnes qui sont en quelque sorte prisonnières de l'intérieur.

Et là aussi, il est important qu'il y ait une porte ouverte sur le monde et qu’elle donne de la résonance à ce qui se passe en France, et au combat que vous menez ici en France et à travers le monde, pour une véritable libération de l'Iran et des Iraniens où quelques fois les entraves n'empêchent pas la liberté de l'esprit et la générosité des cœurs de se manifester. C'est dans cette démarche que nous nous reconnaissons.
  

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe