mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance« L’émmancipation et la liberté émergeront de la quête de l’égalité des...

« L’émmancipation et la liberté émergeront de la quête de l’égalité des femmes » – Maryam Radjavi

 CNRI – Pour la Journée internationale de la Femme, Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a rendu hommage à toutes les militantes et tous les militants du mouvement pour l’égalité des femmes et des hommes, particulièrement aux femmes courageuses d’Iran. Elle a également salué les femmes d’avant-garde qui se battent pour la liberté de l’Iran à la Cité d’Achraf.

« L’émmancipation et la liberté dans les sociétés humaines émergeront de la quête de l’égalité des femmes, a-t-elle déclaré. A notre époque, la lutte des femmes contre l’intégrisme mysogine ouvre la voie à l’égalité et à la liberté. Avec leur rôle déterminant dans la résistance nationale en Iran, ce sont ces résistantes et  pionnières qui feront tomber le fascisme religieux et mettront un terme dans ce siècle à la page noire de l’intégrisme et de la misogynie. »

Evoquant le rôle d’avant-garde des femmes dans la résistance générale et organisée du peuple iranien contre la tyrannie religieuse, elle a estimé que « l’accentuation de la répression qui prend les femmes comme cible principale, avec davantage de législation misogyne, la montée des restrictions et des discriminations, et la multiplication des obstacles dans l’enseignement, le judiciaire, l’administration et le monde du travail, n’a pu freiner le rôle croissant des femmes dans la résistance et les protestations. Dans les mouvements étudiants, les grèves ouvrières, des enseignants et des autres couches sociales, et dans les campagnes de soutien matériel et moral à la Cité d’Achraf, années après année, le rôle des femmes et des jeunes filles résistantes s’est accru, est digne de louange et mérite d’être salué. »

« Face à la vague constante des revendications des femmes pour l’égalité et la liberté, les mollahs ne reculent devant aucune méthode inhumaine et humiliante. Ils ont recours à une telle discrimination, que le chômage touche 40% des  femmes et en même temps des décrets font baisser le temps de travail des femmes actives. Des quotas fleurissent pour empêcher les jeunes filles d’étudier dans les universités et partout surgissent de nouvelles mesures discriminatrices pour compléter le système d’apartheid sexuel. L’an dernier, des patrouilles spéciales de répression des femmes ont doublé. Malgré tout, les mollahs ont été incapables de juguler le flot grondant des revendications des femmes qui leur ont fait modre la poussière. Aujourd’hui, aucun problème dans la société iranienne ne revêt autant d’importance que l’égalité et la liberté. »

« C’est si vrai que même les factions du régime qui se parent du masque du réformisme, lancent des slogans d’égalité, bien que l’égalité n’ait aucune compatibilité avec la dictature religieuse et les factions qui la composent, et qui sont largement impliquée dans la répression, la tuerie et la torture de milliers de femmes Moudjahidine et résistantes. »

Mme Radjavi a rappelé que « la quête de l’égalité nécessite immédiatement la quête de la liberté avec la fin de la dictature religieuse dans son intégralité. L’égalité doit fleurir dans tous les domaines de la vie sociale, économique et culturelle, spécialement à la direction politique. » 

« La persévérance glorieuse d’Achraf, a-t-elle dit en s’adressant aux femmes d’avant-garde de la Cité, qui a forcé le guide suprême des mollahs à reconnaître son impuissance, n’aurait pas été possible sans votre rôle incomparable. Cette ténacité annonce non seulement la victoire de la liberté en Iran, mais aussi de l’espoir des femmes en quête de liberté et d’égalité dans notre pays. C’est une source d’inspiration pour les jeunes résistantes qui se battent pour changer et transformer radicalement la société iranienne. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe