jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésL'AIEA fait pression sur l'Iran au sujet des préoccupations sur le nucléaire...

L’AIEA fait pression sur l’Iran au sujet des préoccupations sur le nucléaire militaire

CNRI – Le directeur de l’Agence internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) a fait pression lundi sur le régime iranien pour que ce dernier réponde aux préoccupations concernant ses efforts pour acquérir l’arme nucléaire. Cela intervient trois semaines après que Téhéran a échoué à respecter le délai pour fournir des informations sur son programme militaire illicite.

 

Yukiya Amano a déclaré que le régime iranien n’a pas effectué deux des cinq mesures de transparence qu’il avait accepté de mettre en œuvre avant le 25 août.

« Afin de résoudre toutes les questions en suspens, passées et présentes, il est très important que l’Iran continue à mettre en œuvre, en temps opportun, toutes les mesures pratiques convenues», a-t-il déclaré lundi au Conseil des 35 nations de l’Agence internationale de l’énergie atomique.

L’expression «passé et présent» se réfère à une enquête de longue date de l’AIEA sur les activités du régime pour la fabrication de l’arme nucléaire.

Les remarques d’Amano confirment les conclusions d’un rapport confidentiel de l’agence au début du mois. Le rapport de l’AIEA avait conclu que les derniers efforts de l’agence pour enquêter sur les activités secrètes du régime iranien n’ont pas été accompagnés de progrès.

L’Iran avait accepté en février de coopérer dans la relance de l’enquête par l’Agence onusienne après une décennie d’impasse.

Depuis lors, l’agence a demandé des informations sur des expériences réalisées avec des détonateurs pouvant être utilisées pour déclencher des explosions nucléaires; sur des expériences séparé avec des charges explosives puissantes utilisées dans les explosions nucléaires; et sur des études réalisées sur le calcul du rendements des explosions nucléaires.

Le rapport confidentiel de l’AIEA, publié le 5 septembre, a précisé qu’il y a eu peu de progrès avec l’Iran. Le régime iranien a seulement fourni des informations sur les détonateurs, insistant qu’ils ont été utilisés uniquement pour des explorations pétrolières. Bien que ces applications sont possibles, l’agence affirme que ses informations entrecoupées suggèrent qu’ils ont été testés pour l’utilisation d’armes nucléaires.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe