vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeJe suis plus inquiet concernant les groupes extrémistes soutenus par l’Iran que...

Je suis plus inquiet concernant les groupes extrémistes soutenus par l’Iran que concernant Daech – membre du Congrès Wittman

Je suis plus inquiet concernant les groupes extrémistes soutenus par l’Iran que concernant Daech – membre du Congrès

Le Commandant de CENTCOM : L’Iran vise « l’hégémonie régionale »

Le général de l’armée Joseph Votel, commandement central américain a déclaré mercredi au Congrès qu’il partageait les craintes des législateurs concernant l’effet déstabilisateur de l’Iran sur l’Irak et plus généralement sur le Moyen-Orient. Susan Jones a écrit à ce sujet sur CNSNews, le 30 mars 2017 :

Votel a déclaré à la commission des services armées de la Chambre : « Je pense que l’objectif de l’Iran est d’obtenir l’hégémonie régionale. Ils veulent avoir le pouvoir sur la région, il n’y a aucun doute à ce sujet et je pense que c’est ce qu’ils cherchent. »

Votel répondait au républicain Rob Wittman, qui a affirmé qu’il était plus inquiet concernant les groupes extrémistes chiites soutenus par le régime iranien que par Daech.

Wittman a affirmé : « Aujourd’hui, à l’heure où nous parlons, l’Iran et les États-Unis ont un intérêt commun qui est de battre Daech. La question est alors si, une fois Daech vaincu, l’Iran a en tête de recréer l’expansion chiite dans la région. »

Votel a donc répondu à Wittman : « Je partage vos inquiétudes concernant l’Iran et leurs intentions à long terme. Et avec les 100 000 groupes chiites de plus en Irak, c’est très inquiétant pour l’avenir. »

L’accord d’Obama a compromis la confiance sunnite

Le républicain Don Bacon a déclaré à l’audience que les États-Unis avaient besoin de l’aide des sunnites pour vaincre Daech. Mais il a affirmé que l’accord sur le nucléaire du gouvernement Obama avec l’Iran « compromettait la confiance de beaucoup de pays sunnites. »

Bacon a demandé à Votel s’il y avait des craintes concernant l’accord sur le nucléaire États-Unis-Iran qui diminuerait la capacité des États-Unis à travailler avec « nos amis sunnites. »

Votel a répondu : « Des dirigeants sunnites et d’autres pays arabes m’ont dit la même chose. Et donc je sais qu’il y a – certainement une perception là-bas à ce sujet – une perception est souvent la réalité. » Il a souligné l’importance de « construire et reconstruire la confiance avec nos partenaires dans la région. »

Le républicain Jacky Rosen a demandé à Votel si l’Iran avait augmenté ses activités déstabilisantes depuis la signature de l’accord sur le nucléaire.

Votel a déclaré : « Je crois qu’ils l’ont fait, et je pense que l’Iran opère dans ce que j’appelle la zone grise. Et c’est une zone entre la compétition normale entre des pays et presque conflit ouvert. Ils exploitent cette zone de différentes manières. Ils le font grâce à la mobilisation de forces supplétifs ; ils le font grâce à la facilitation d’une aide mortelle. Ils le font grâce à leurs propres activités sur internet et ils le font grâce à leurs opérations d’influence. Et je pense qu’ils – qu’ils sont clairement concentrés dans cette zone particulière.

Je pense que les choses que nous devons faire sont trois choses principales et j’ai eu l’occasion d’en parler avec certains de nos partenaires dans la région. Je pense que nous devons regarder les occasions où nous pouvons déranger via des moyens militaires ou d’autres moyens, leurs activités, notamment les aspects d’assistance. Je pense que nous devons regarder les occasions où nous pouvons les exposer et les tenir responsables pour les choses qu’ils font. Cela doit être fait. Ils doivent répondre de leur déstabilisation – du rôle déstabilisateur qu’ils ont dans la région actuellement.

Et enfin, je pense que nous devons les confronter avec leur idéologie révolutionnaire. Et cela doit être fait et nous avons joué un rôle là-dedans. Je veux que cela soit clair que nous ne pensons pas différemment au sujet des Iraniens et leurs dirigeants. Je pense que ce sont deux choses complètement différentes et nos craintes ne concernent pas les Iraniens, mais leur gouvernement révolutionnaire. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe