lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran - USA : Les Irano-Américains manifestent pour une approche différente

Iran – USA : Les Irano-Américains manifestent pour une approche différente

Iran - USA : Les Irano-Américains manifestent pour une approche différenteLos Angeles Times, 20 janvier – Par Nick Timiraos – Des centaines d’Irano-Américains se sont rassemblés devant la Maison Blanche jeudi pour appeler l’administration Bush à intensifier ses efforts contre les dirigeants de l’Iran et pour exprimer leur soutien à une organisation interdite par les USA comme groupe terroriste.

Les Iraniens manifestaient alors que la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice demandait que les Nations Unies entreprennent une action contre Téhéran pour ses ambitions de développement nucléaire.

« Nous avons dit très clairement que nous croyons que le temps est venu pour la saisie de l’Iran par le Conseil de Sécurité », a dit Mme Rice. « Les Iraniens ont eu toutes les possibilités de trouver un moyen ou une solution (…) Ils n’ont pas saisi ces opportunités. »

Condoleezza Rice se rendra en Europe ce mois-ci pour s’entretenir avec ses alliés sur l’Iran, et les plans de l’Agence internationale de l’énergie atomique pour tenir une réunion d’urgence au début du mois de février. Les Etats-Unis et leurs alliés majeurs européens soutiennent une saisine du Conseil de Sécurité en faveur d’une action, mais la Russie et la Chine, qui détiennent un pouvoir de veto, sont opposés à une action de l’oNU.

Les Irano-Américains approuvent en général  les efforts des Etats-Unis vis-à-vis de l’Iran, mais s’opposent à la répression depuis neuf ans par le Département d’Etat d’une organisation qu’il taxe de terrorisme, mais que la communauté iranienne considère comme un groupe de résistance.

Les Moudjahidine du peuple, connu aussi sous le nom de Moudjahidin-e-Khalgh, ou MeK, ont été ajouté à la liste terroriste du département d’Etat en 1997 après des attaques à l’intérieur de l’Iran. Certaines attaques avaient été dirigées contre des Américains, accusent les autorités américaines. Mais les partisans du groupe, y compris de nombreux membres du Congrès, récusent les bases de cette désignation de terroriste.

Au rassemblement de jeudi, les Irano-Américains venus de tout le pays ont exigé un changement dans la politique américaine vis-à-vis des MeK, une mesure qui permettrait au groupe, selon eux, de poursuivre la résistance à l’intérieur de l’Iran.

« Quand les Iraniens voient leur plus grand groupe de résistance être rejeté par les USA, ça les démoralisent », déplorent Toraj Shahabi, un habitant de Lagunal Nigel qui a fait le voyage à Washington pour la manifestation. Retirer le groupe de la liste « galvaniserait tout le pays pour mettre une véritable pression sur le régime. »

Dans une vidéo diffusée durant le rassemblement, le Représentant Bob Filner (démocrate) a soutenu l’appel au retrait des MeK de la liste.

« Si nous ne pouvons pas faire de guerre et si la complaisance ne marche pas, il y a une troisième voie (…) et c’est de soutenir la résistance intérieure basée en Irak », a dit Filner.

Rice, dans des déclarations mercredi, a dit que la position de l’administration sur les MeK « n’a pas changé».

Rappelant les révolutions récentes colorées de l’Europe de l’Est, les protestataires iraniens de la Maison Blanche portaient des chemises et des chapeaux jaunes, agitaient des drapeaux iraniens et brandissaient des posters avec les portraits des dirigeants de la Résistance Massoud et Maryam Radjavi. Ils agitaient des banderoles où était marqué « Stoppez le nucléaire de l’Iran » et « Non à Ahmadinejad, oui à Maryam Radjavi ».

Le nouveau président de l’Iran, Mahmoud Ahmadinejad, soutient la poussée du régime islamique sur les recherches nucléaires arguant du fait que son pays a le droit sous la loi  internationale de poursuivre un programme pacifique d’énergie nucléaire.

Un petit groupe de tambours interrompait sporadiquement les orateurs, battant le rythme pour la foule qui scandait « Ahmadinejad est un terroriste », et « US, US écoutez nous, on veut les Moudjahidine hors de la liste ».

« Nous ne voulons ni la guerre ni une action militaire de l’Occident. Nous ne voulons pas d’aide financière », disait Shirine Nariman, du Conseil pour un changement démocratique en Iran qui a organisé le rassemblement. « Nous demandons simplement une troisième voie, pour soutenir un changement démocratique en Iran. »

Shahabi a mis en garde contre l’acquisition par l’Iran d’une bombe atomique, ce qui serait « désastreux » pour la stabilité de la région. « Il s’agit d’un régime totalitaire avec une idéologie expansionniste. »

Des non Iraniens ont également soutenu l’appel à une nouvelle considération des Moudjahidine du peuple.

« Les MeK sont le seul groupe d’opposition que Téhéran redoute », dit Raymond Tanter, un  professeur de l’Université de Georgetown.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe