mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Un prisonnier politique, dans un état critique, a besoin d'un...

Iran : Un prisonnier politique, dans un état critique, a besoin d’un traitement médical

CNRI – Les médecins ont mis en garde contre l’état critique du prisonnier politique Ahmad Daneshpour Moghaddam, arrêté avec de nombreuses autre personnes lors des manifestations du 27 décembre 2009 en Iran.

Plusieurs médecins ont envoyé une lettre aux responsables de la santé de la prison expliquant l’état critique du détenu d’opinion, qui a perdu un tiers de son poids et souffre de saignement continu.

La lettre dit : « M. Daneshpour souffre d’hémorragie depuis un an. Le test ulcéreux et les médicaments ont été inutiles. Il a perdu 30 kg en raison d’une hémorragie interne intensive, par rapport à son poids initial de 90 kg ».

Les médecins ont exigé que les responsables de la prison prennent des mesures d’urgence pour ce prisonnier politique.

Ahmad Daneshpour Moghaddam, incarcéré à la prison d’Evine, a été arrêté avec son père Mohsen Daneshpour, sa mère Mottahareh Bahrami et son épouse Raihaneh Haj-Ibrahim-Dabagh le 27 décembre 2009 et ils ont tous été incarcérés à la prison d’Evine.

Deux semaines après leur arrestation, le quotidien officiel Kayhan citait des responsables du pouvoir judiciaire déclarant que ces quatre personnes avaient été condamnées à mort. Cependant, les condamnations de sa mère et de son épouse ont été muées en peines de 10 ans et 15 ans de prison.

Ahmad et Hossein Daneshpour Moghaddam ont de la famille dans les camps d’Achraf et de Liberty, où se trouvent les membres de l’organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI) à Achraf et au camp Liberty.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe